↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Fleets


Millionaire


(01/02/2007 - The Fleets - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- London tower again / 2- Bad chritian / 3- Hello hello / 4- This tune / 5- Golden ticket S.M / 6- Holy 17 / 7- Rich in my car / 8- Millionaire / 9- We eat the babies
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (15 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Les Fleets nous offrent une pop folk très attachante..."
Florent, le 23/03/2007
( mots)

Les Fleets sont jeunes, Parisiens et talentueux. Millionaire est leur second album, né d'une autoproduction totale, quelque part dans un monde fait de pop et de folk. L'album a été créé dans un contexte assez particulier, le groupe devant s'adapter aux projets divers de certains membres. Le résultat n'en est pas décevant pour autant.

En fait, on se rend assez vite compte que ces gens ont des influences assez reconnaissables... Mais peu importe, et comme le dit Georges Lang, il n'y a pas de mal à s'inspirer des bonnes choses du passé. En plus, ces Fleets ont apparemment bon goût, on ne s'en plaindra donc pas...

Quelque part entre folk épuré et pop brute, on se ballade de morceau en morceau, au gré de refrains accrocheurs ("Hello hello"), de claquements de main (sur "Bad christian" et sur le morceau "Rich in my car", faisant penser à Jacob Golden) ou de choeurs envoûtants (notamment sur "Holy 17"). La pop des sixties a certainement marqué au fer rouge le groupe : on pense bien entendu aux Beatles et aux Kinks. On peut même être troublé à l'écoute de "Golden ticket S.M" et repenser à Love période Forever changes.

Les mélodies sont bien ficelées, entraînantes, on se laisse bercer sur les cordes légères et les voix très plaisantes. Tout ceci est très frais, les morceaux sont courts, se suivent, s'entrechoquent et cet album s'avère vraiment agréable. Avec le recul, le morceau éponyme n'est peut-être pas le meilleur, le phrasé rapide français s'avérant surprenant. On préfèrera rester sur le grésillant et triste "We eat the babies", tout en simplicité et en mélancolie. Une seule envie à la fin de l'écoute : le remettre au début.

La musique des Fleets n'est pas révolutionnaire mais va à l'essentiel, et c'est bien là le principal. Et comme on dit à la fin d'épisodes prometteurs : à suivre!

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également