↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Datsuns


Outta Sight/Outta Mind


(07/06/2004 - V2 Records - Garage/Hard Rock - Genre : Rock)
Produit par

1- Blacken My Thumb / 2- That Sure Ain't Right / 3- Girls Best Friend / 4- Messin' Around / 5- Cherry Lane / 6- Get Up (Don't Fight It) / 7- Hong Kong Fury / 8- What I've Lost / 9- You Can't Find Me / 10- Don't Come Knocking / 11- Lucille / 12- I Got No Words
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Quand John Paul Jones s'occupe des Datsuns, cela donne Outta Sight/Outta Mind."
Jerome, le 09/09/2010
( mots)

Fait suffisamment rare pour être souligné, le fleuron du hard garage ne vient ni des Etats Unis, ni d'Angleterre et encore moins d'Australie. Non. Les quatre zicos formant The Datsuns viennent tout droit de Nouvelle Zélande. Et si cette délocalisation pourrait en partie expliquer le peu d'intérêt flagrant des médias pour la formation, la vérité est sans doute ailleurs. Ces gars n'en ont tout simplement rien à faire de la reconnaissance du grand public. Ils se contentent de tracer leur route comme si tout cela n'avait finalement pas réellement d'importance. Jouant ce qu'ils veulent, quand ils veulent, sans se soucier du reste.

 

Véritable rouleau compresseur sonore, Outta Sight/Outta Mind met largement en avant le travail de production. Car pour l'occasion, les Datsuns n'ont pas fait les choses à moitié en se payant les services de John Paul Jones himself. Même si cela sera la dernière fois que les néo-zelandais confiront cette part du boulot à quelqu’un d’autre qu’à eux-mêmes, au final c’est un son plus mastoc que jamais pour une poignée de morceaux de bravoure rageurs et débridés qui sert d'assise à ce Outta Sight/Outta Mind. "Blacken My Thumb", "That Sure Ain't Right" ou encore "Get Up! (Don't Fight It)" - qui ferait passer Dolf De Borst pour un Jack White en plus  excité - il n’y a pas grand chose à jeter au fil de ces douze titres. Comme dans le reste de leur discographie d'ailleurs. Quand à savoir comment ces quatre gus sont passés au travers des mailles du panthéon du genre, cela reste une véritable énigme. En même temps, vous me direz, il n'est pas encore trop tard.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Datsuns


Smoke & Mirrors


Album de la semaine
À lire également