↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

System of a Down


Mezmerize


(16/05/2005 - American - Neo metal alternatif - Genre : Hard / Métal)
Produit par Rick Rubin, Daron Malakian

1- Soldier Side - Intro / 2- B.Y.O.B. / 3- Revenga / 4- Cigaro / 5- Radio/Video / 6- This Cocaine Makes Me Feel Like I'm on This Song / 7- Violent Pornography / 8- Question! / 9- Sad Statue / 10- Old School Hollywood / 11- Lost in Hollywood
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (58 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Ludique ! le maître mot de ce nouvel album de System Of A Down tant attendu !"
Charly, le 18/05/2005
( mots)

Ludique ! C'est un peu le maître mot de ce nouvel album de System Of A Down tant attendu. Eh oui, cela faisait quatre ans que System Of A Down ne nous avait pas sorti un VRAI album. Steal This Album est une anecdote, plaisante certes mais qui reste un groupement d'inédits et qui ne peut donc pas franchement mériter l'appellation d'album dans son sens profond.
C'est d'ailleurs ce qui stigmatise l'énorme productivité du groupe et ce qui explique la présence de ce nouvel opus en deux parties, la première dont nous traitons ici Mezmerize et Hypnotize qui devrait sortir dans quelques mois. L'univers de System Of A Down est tellement vaste et riche touchant un peu à tous les domaines allant du métal très massif à du rock plus léger voir festif qu'il est difficile en un album de résumer leur oeuvre. Et je ne parle pas des textes qui passent d'un ridicule total (avec ici quelques titres dont nous censurerons les paroles comme "cigaro") à des textes tellement sérieux et engagés qui permettent de porter envers ce groupe une admiration tant musicale qu'idéologique.

Dans cet album donc, très peu de métal agressif, de chansons aux paroles sombres, politiques et engagées, de mélodies mélancoliques : l'opus est entièrement dévoué au rythme, aux riffs de guitare les plus originaux. Chaque morceau se veut le défouloir le plus imaginatif des membres du groupe. Et ceux-ci s'en donnent à coeur joie ! Les chansons s'enchaînent sur un rythme haletant, on découvre à chaque morceau une nouvelle surprise de taille, une mélodie, une guitare, un choeur, un gimmick qui nous fait une première impression très bizarre qui se transforme peu à peu en engouement ludique !

Le domaine d'exception de System tellement mis en exergue sur cet album, c'est sans aucun doute les changements de rythme, cette alternance entre mélodies saccadées, lourdes et propres au métal et un côté plus pop, doux, où les voix prennent le pas sur les cris pour donner à l'auditeur un sentiment de plénitude, de soudaine accalmie dans une tempête qui n'a qu'une envie c'est de reprendre. C'est aussi là que le côté oriental rentre pleinement en jeu à travers des chansons comme "Radio Video", chanson dont le refrain ne manquera pas de vous surprendre par son côté anachronique quasi déplacé : une mélodie orientale presque risible et qui, à elle seule, emblématise l'album : un pur défouloir, un amusement, un jeu.
Une chanson en particulier fera hurler les puristes : "Old School Hollywood" ou la première (et dernière ?) touche électro dans un morceau de System Of A Down mais petit à petit s'estompe cette étonnante tournure métallique de la voix de Serj.

Comme vous l'aurez compris, certains fans de System Of A Down ne trouveront pas leur bonheur dans cet album. A travers les titres qui défilent, on ne découvre qu'une ligne directrice à l'album (la même qui donnait droit à "Sugar" sur l'album éponyme ou "Chic'N'Stu" sur Steal This Album) là où les précédents en contenaient plusieurs.
On peut penser que Hypnotize viendra combler ce défaut. Il ne faut pas oublier que cet album est incomplet et qu'il y manque la fameuse face B. Or s'il a fallu faire un tri pour séparer les deux albums c'est je pense sur ce point qu'elle s'est faite. Mezmerize se veut purement jouissif, un trip total du début jusqu'à la fin. Hypnotize prendra sans doute le pas d'une musique plus angoissée, engagée aussi et qui prônera des valeurs politiques, idéologiques et morales dont nous sommes nombreux à apprécier la justesse et l'à-propos.

Après cette longue période d'attente (quatre ans c'est long !), System Of A Down revient donc avec un album surprenant, détonant avec ses précédents mais tellement dans l'identité propre du groupe qu'on ne peut qu'être ravi par ce choix audacieux et risqué de la bande arménienne.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

System of a Down


Hypnotize


Critique d'album

System of a Down


Toxicity


Album de la semaine
À lire également