↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Sigur Ròs


Agaetis Byrjun


(06/06/2001 - Fat Cat Records - Post Rock - Ambient - Expérime - Genre : Autres)
Produit par

1- Intro / 2- Svefn-G-Englar / 3- Staralfur / 4- Flugufrelsarinn / 5- Ny Batteri / 6- Hjartad Hamast / 7- Vidrar Vel Til Loftarasa / 8- Olsen Olsen / 9- Agaetis Byrjun / 10- Avalon
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (30 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
""
Tonio, le 20/02/2004
( mots)

Après avoir découvert l'année dernière Sigur Ros avec leur superbe album (), on ne m'avait que conseillé d'écouter leur troisième album Agaetis Byrjun.
Et... je viens à peine de m'en remettre tellement cet album m'a émotionnellement destabilisé.
Tout d'abord, il faut être dans des conditions optimum pour écouter ce genre de musique, car cela peut-être difficilement abordable (à éviter en soirée, ça peut plomber l'ambiance :)).
Etre reposé et une écoute tard la nuit sont l'idéal.

"Ny batteri"... J'en ai encore des frissons partout. Des moments tout calmes, une voix cristalline qui murmure, et... la batterie qui démarre violamment, et qui revient inexorablement. C'est pour moi LE titre de cet album, celui qui m'a fait chavirer.
L'autre titre phare de l'album, "Staralfur", est rempli d'émotion aussi. Des cordes lentes et mélancoliques, la voix pure de Jonsi Birgisson, on entend même quelquefois une chanteuse d'opéra, et la mélodie pop commence lente et planante. Snif.
Ces deux titres sont les plus marquants selon moi et qui représentent le mieux cet album. Ce sont véritablement des hits en puissance même s'ils ne passeront (heureusement) jamais à la radio. D'ailleurs, chaque morceau est d'une durée inhabituelle, souvent plus de huit minutes, des moments de pureté infinies de douceur, des cordes lentes, un langage inconnu, tout ceci nous emmène vers les cieux.

Il y a sans conteste une dimension spirituelle, lyrique voire religieuse dans cette musique. Elle nous transporte, on croirait presque se promener nu avec des elfes sur des contrées verdoyantes et vallonnées parsemées de geysers (nan nan je ne suis pas un junkie). Bref, une musique venue d'ailleurs qui prends aux tripes.

Certains de ces titres auraient eu largement leur place sur Kid A de Radiohead , et c'est d'ailleurs lors de la tournée de cet album que Thom Yorke a invité Sigur Ros en première partie. La classe.

La première écoute peut déstabiliser, à manier donc avec précaution, mais une fois les conditions d'écoute optimales, laissez vous transporter par cette musique venue d'ailleurs, et un nuage d'émotions vous envahira. C'est la plus grande découverte musicale venue d'Islande depuis Björk .

Je ne regrette qu'une chose, ne pas les avoir vu en live, car leurs prestations sont rares et exceptionnelles (cf le concert de Paris)

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Sigur Ròs


Kveikur


Critique d'album

Sigur Ròs


Takk..


Album de la semaine
À lire également