↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Seneca


Sweeter than Bourbon


(25/08/2008 - West Pole Music - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Sleepless amazing / 2- Clarity / 3- Marks / 4- Smile / 5- Playing fair / 6- Sentimental Freak / 7- Good for what ails you / 8- Sweeter than Bourbon / 9- So beautiful / 10- The Outside / 11- No Angel / 12- Down to Today / 13- Empty Seat
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (8 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Seneca, un groupe irlandais en puissance, sort son premier album"
Laura, le 24/12/2008
( mots)

Seneca fait partie de ces groupes plutôt discrets, dont on découvre les richesses, comme un trésor, et avec une certaine fierté. En Irlande, son pays d’origine, le groupe avance doucement mais sûrement. En France, son nom ne nous dit, à l’heure où j’écris cette chronique, rien d’autre qu’un mot qui sonne bien, mais qu’on apparente encore à rien de musical. Et c’est mal, très mal, de passer à côté d’un groupe si mur et à l’ambiance aussi agréable que celle de Seneca.

Seneca aurait pu être un simple groupe d’indie rock, s’il n’avait pas décidé d’affirmer ostensiblement ses racines natales. Et notament avec un violon. Et ce violon, chez Seneca, transforme une chanson pop/rock très réussie en une merveille aux accents irlandais très prononcés. "Clarity", le deuxième single de l’album en témoigne. La voix très particulière et envoutante de Rob Hope est portée par le violon et par une guitare discrète mais efficace. Un bijou qui aurait été gaché par plus d’artifices.

Le meilleur de l’album en est probablement le milieu. De "Sentimental Freak" à "No Angel", tout est excellent, et s’enchaine avec fluidité. "Sentimental Freak", sur laquelle le violon et les chœurs d’Yvonne viennent renforcer la voix de Rob, possède une telle profondeur qu’on pourait lui trouver quelque chose de mystique. Il en va de même pour "The Outside", dont le rythme, monté en "montagnes russes", nous porte sans s’essoufler (une chanson qui doit vraiment bien rendre en live).

En réalité, du début à la fin, Sweeter than Bourbon est un album régulier et tissé avec des voix agréables, des mélodies pas trop lourdes, et un petit quelque chose irlandais qui donne cette délicieuse saveur au groupe. L’émotion qu’on en retire est authentique. En attendant, on ne peut qu’espèrer que Seneca approche la France un peu plus officiellement, car le groupe a le potentiel de séduire un large panel d’amateurs de musique.

Si vous aimez Sweeter than Bourbon, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Groupe

Seneca


Album de la semaine
À lire également