↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Okay Monday


EP #1


(22/06/2015 - - - Genre : Pop Rock)
Produit par Okay Monday

1- You See The Girl / 2- Go Wild / 3- Let Me Down / 4- Shut Up / 5- You Shoot And I Die / 6- Work Out
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"It's monday but it's okay"
Mathilde, le 24/08/2015
( mots)

Marvin Hood s’est muté en Okay Monday. En 2013 le groupe s’est refait la cerise, un rafraichissement de page, histoire qu’elle soit blanche et débarrassée du passé. Ce genre de remaniement radical peut être parfois inutile et ridicule, il est ici fondé et bénéfique, et cette légèreté retrouvée a permis au groupe d’être notamment lauréat du Printemps de Bourges (avec le titre "Wrong Girl At The Wrong Place (At The Wrong Time)"). Supportés par les Inrocks Lab, les Okay Monday reviennent en juin 2015 avec leur EP#1.


Et que promet-il cet EP? Une musique enthousiaste en forme de compile vitaminée, d’influences joyeuses et fourre-tout, qui te donnent envie de te lever le matin même quand t’en as ras le cornet. Une pop scintillante sur fond de morosité du quotidien pas toujours jouasse, une ironie représentée sur la pochette par une heure matinale sur fond rose festif. Festif, et pour cause, musicalement on passe par beaucoup de couleurs: du hard rock qui tâche façon Rush avec "You See The Girl" au pop bubble-gum et catchy "Go Wild " , un vrai réveil musculaire. Les refrains finissent souvent par nous renvoyer à des groupes tels Fountains of Wayne, et plus précisément The Polyphonic Spree pour la voix de fillette entre deux âges. 


Dans le genre campus américain, il y a du Ash parfois (tout irlandais qu'ils soient) et du Weezer aussi, difficile en effet de ne pas penser à l’intro de "Beverly Hills" sur "You Shoot And I Die". On a même droit a une New Wave déjantée sur "Work Out" avec le synthé bien appuyé de pizzicati de l’espace. Quelque chose de Joe Jackson sur le couplet de "Let Me Down" pour la pop aiguisée et narquoise vient parachever cet EP ludique et pétillant. Sinon ça joue bien hein, sans détour, sur un rythme soutenu et convaincant, que ça soit via les petites fantaisies de la basse ("Shut Up") ou les riffs cinglants de guitare. Rajoutez-y des paroles enlevées et coupantes, vos baskets d’ados (ça revient à la mode en plus) et secouez bien. Vous êtes bien parti pour votre journée, et même si c'est lundi.


C'est plein de bon sens, mordant et bienveillant. On ne vous servira pas le refrain pénible de "l'album de la maturité". Parce que déjà c'est un EP, et puis qu'en plus il est trop second degré et ludique pour s'embarasser d'étiquettes pompeuses. Okay Monday est un groupe à suivre, parmi la constellation des formations lilloises, prêtes à en découdre et déterminées à faire exister pour de bon la scène rock du Nord Pas De Calais. Si t'es fier tape dans tes mains.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également