↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Noah And The Whale


The First Days Of Spring


(31/08/2009 - Vertigo Records - Pop raffinée - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- The First Days Of Spring / 2- Our Window / 3- I Have Nothing / 4- My Broken Heart / 5- Instrumental I / 6- Love Of An Orchestra / 7- Instrumental II / 8- Stranger / 9- Blue Skies / 10- Slow Glass / 11- My Door Is Always Open
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Un disque, un film, et quatre anglais contre le vent pour une étonnante réussite"
Gregory, le 30/03/2010
( mots)

Noah and the Whale... Ce nom vous dit quelque chose? Pendant l'été 2007 le groupe connut le succès immédiat à la faveur d'un titre : "Five Years Time", petite chanson pop-folk ciselée pour filer en vacances sous un soleil radieux. D'ailleurs le morceau fut qualifié de "tube de l'été" outre-manche et atteignit le top des charts. Mais ce bref emballement médiatique n'est pas forcément du goût de Charlie Fink (chanteur du groupe) et de sa bande. Homme de goût, adhérant à l'idée qu'un album forme un ensemble dont les morceaux se doivent d'être conçus les uns pour les autres. C'est donc en 2009 que le groupe britannique revient pour un nouvel opus, sans la chanteuse (Laura Marling partie voguer en solo), mais avec beaucoup de (bonnes) idées. Car ce n'est pas seulement un album qui fut produit mais aussi un film éponyme transcrivant à l'image le ton donné par The First Days Of Spring.

Sans rien inventer, Noah and the Whale créé de bonnes chansons, à mi-chemin entre pop et folk, sans prétentions et surtout, sans aller pomper systématiquement dans ses influences. Récemment Charlie Fink déclarait se rendre au cinéma environ cinq fois par semaine. Malgré ce chiffre étonnant, on ne peut que le croire tant l'album possède son propre scénario, discret mais solide. Loin de faire partie de ces groupes pompiers aux exaltations grandiloquentes (Coldplay ou les affreux Keane) c'est par sa pudeur et sa timidité que The First Days Of Spring touche le plus. Il n'y a qu'à écouter "Our Window", "I Have Nothing" ou encore "My Door is Always Open" pour s'en rendre compte. La voie et le songwriting simple de son chanteur y joue une place prédominante dans sa capacité à évoquer la mélancolie sans trace de pathos, sans prêter aux rires goguenards. Le disque n'en demeure pas moins étroitement lié au film, narration d'un vieil homme revenant sur sa vie. Le thème n'est certes pas novateur mais la qualité des images provoque un enthousiasme que seuls les plus déterminés à ne pas adhérer au quatuor anglais pourront balayer d'un geste. Pour les autres, le regard restera scotché à l'écran, emporté  par les mélodies évidentes et pourtant précieuses de ces quatres gars.

The First Days Of Spring est un objet complet, digne et discret. Il ne s'est pas imposé au bulldozer dans les bacs, ne s'est pas offert les services de la hype et encore moins des grosses productions mais restera dans un coin bien au chaud de la mémoire de ceux qui lui auront prêté une oreille. Et pour les autres qui ne connaissaient pas, je donnerai juste ce lien, histoire de leurs offrir de quoi se faire une idée à leur tour et ne pas rester sur la faim de cette chronique maladroite, d'un groupe diablement habile.
http://vimeo.com/7799870

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert