↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Minus Story


My Ion Truss


(18/06/2007 - Jagjaguwar - indie lo-fi rock - Genre : Rock)
Produit par

1- In Line / 2- Aaron / 3- Stitch Me Up / 4- Battle of Our Lives / 5- Beast at My Side / 6- Way Beyond / 7- Parachute / 8- Mama Mama / 9- Pretty in the Light / 10- Miles and Miles
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Toute la singularité indie américaine en un seul disque"
Nicolas, le 12/07/2008
( mots)

Marrant de voir comment certains artistes gardent encore le goût des plaisanteries salaces, de celles qui vous font cracher bruyamment votre gorgée de bière sous le coup d'un fou rire inextinguible. Les Minus Story, puisque c'est d'eux dont il s'agit, manient effectivement l'art de la contrepèterie coquine à la perfection. Prenez donc le titre de leur dernière livraison, My Ion Truss, et faites glisser le R d'un mot à l'autre pour obtenir "my iron tuss", ce qui signifie à peu de chose près "ma gaule en béton". Poilant, en effet. Reste quand même à voir si cet album est aussi bandant qu'il en a l'air.

En fait, "séduisant" serait peut-être un terme plus approprié pour qualifier cet opus qui, loin de se complaire dans la facilité, offre à tout à chacun un rock exigeant, recherché et riche. C'est vraiment avec une galette comme celle-ci que l'on peut apprécier le mieux la nécessaire contribution des indépendants à la scène rock actuelle. Ici, pas de tube calibré, pas de formatage sans âme, uniquement une musique qui plait à ceux qui la font. En terme d'ambiance, les Minus Story savent où ils vont, même si on est parfois un peu paumé en suivant leurs pérégrinations. L'album débute tout doucement avec une courte intro détachée toute en délicatesse, et d'un seul coup "Aaron" surgit de derrière les fagots et détruit tout sur son passage à coup de riffs putassiers et de frappes vicieuses. Une véritable tuerie, au propre comme au figuré, un titre absolument démentiel soutenu par des guitares amples, dynamité par une batterie à la sonorité tout bonnement incroyable, et conclu sous un déluge anarchique de cuivres et de cordes propre à secouer les plus léthargiques. Le reste de l'album confirme ce sentiment de personnalité et de sincérité, avec des chansons certes beaucoup moins bruyantes mais franchement agréables, exaltant de douces complaintes mélancoliques déclamées avec discrétion par un chanteur qui manque pourtant de présence vocale, morceaux presque exclusivement sans refrain et souvent nimbés dans des arrangements piano-percussions de toute beauté. Mention spéciale (une fois encore) à la section rythmique, absolument irréprochable tout au long de l'album. Si l'ensemble se laisse écouter agréablement, certains titres arrivent à se démarquer du lot, notamment "Mama Mama" et surtout "Way Beyond", petites perles de sensibilité exécutées avec une rare finesse et qui relèvent à point nommé un intérêt global pas toujours parfaitement entretenu.

Sans être l'album de l'année 2007, My Ion Truss parvient à sortir du lot grâce à une orientation atypique des plus plaisantes. On ne peut donc que conseiller cette trique d'acier à tous ceux qui en ont marre des rengaines téléphonées, produites à la chaîne par des groupes interchangeables qui renâclent à sortir des sentiers battus. Ainsi, à la condition que vous parveniez à laisser vos préjugés au vestiaire et que vous ne preniez pas trop en considération les performances vocales limites de Jordan Geiger, il y a fort à parier que Minus Story saura vous surprendre. Dans le bon sens du terme, bien sûr.

Si vous aimez My Ion Truss, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également