↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Minor Majority


Candy Store


(18/02/2008 - Discograph - Pop folk norvégienne - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Electrolove / 2- Dancing In The Backyard / 3- This Time / 4- Premature Way / 5- As Good As It Gets / 6- What I Deserve / 7- She Gave Me Away / 8- Come Back To Me / 9- If I Told You, You Were Beautiful / 10- Dark Half / 11- Let The Night Begin / 12- Supergirl / 13- Wish You'd Hold That Smile / 14- Alison / 15- Smile At Everyone / 16- Up For You And I / 1- Live Your Life As You Look / 2- Keep Coming Around / 3- Silently Aware / 4- The Things You Say / 5- Someday Else's Baby / 6- Now You Play That Song Again / 7- I'm OK / 8- Candy Store / 9- Her Kind Of Guy / 10- Don't Say You Love Me / 11- Henry's Fuck Up
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (7 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Ne vous privez pas de (re)découvrir le talent de Pål Angelskår."
Nicolas, le 05/03/2008
( mots)

En voilà une bonne idée ! Ressortir le meilleur des quatre albums de Minor Majority, et y adjoindre un deuxième disque contenant B-Sides, réorchestrations et titres inédits, le tout pour le prix d'un simple album : voilà certainement la meilleure façon de (re)découvrir l'un des tous meilleurs ambassadeurs de la pop norvégienne. Et vu le niveau de Candy Store, on aurait tort de s'en priver.

Habituellement, je n'aime pas les best of : trop longs, trop de temps forts, trop de titres faciles, pas assez d'homogénéité. Habituellement, quand d'aventure j'en achète un, ça ne loupe jamais : j'écoute le disque trois ou quatre fois, et je le range sagement sur une étagère. Mais pas cette fois. Il faut dire que le style de Minor Majority n'a pas grandement évolué tout au long de la courte carrière du groupe, et ceci est à même d'expliquer la forte personnalité de ce premier disque, les titres se mariant entre eux sans aucun problème. Quant aux chansons... que dire ? Déjà, débuter par deux titres aussi excellents que "Electrolove" et "Dancing In The Backyard" a de quoi faire tourner la tête, tant la voix chaude et profonde de Pål Angelskår se marie à merveille avec celle de Karen Jo Fields (invitée régulièrement par le groupe pour des duos). Dans l'univers de Minor Majority, tout n'est que calme, beauté et bonheur paisible. Amateurs de sensations fortes s'abstenir, quoi que : peut-on décemment ne pas conseiller sans réserve, et à n'importe qui, cette admirable pop mâtinée de folk ? Ici et là, les chansons sont parsemées de références appuyées, comme "(In That) Premature Way" et sa guitare knopflerienne, ou encore "Think I'm Up For You And I" qui évoque à s'y méprendre Lene Marlin (l'autre grande ambassadrice de la pop norvégienne) : un modèle musical commun inconnu de par chez nous, probablement. Pas de fioritures dans la musique : une guitare (souvent acoustique), un violoncelle, un piano, parfois un banjo et un harmonica comme sur "The Dark Half" (apportant ce petit côté folk rafraîchissant), et le talent de songwriting d'Angelskår fait le reste. Le résultat est d'une constance qualitative confondante, et les compositions de haute volée ne cessent de se succéder pour notre plus grand bonheur : le délicat "She Gave Me Away", le poignant et mélancolique "Come Back To Me", le magnifique "Let The Night Begin", l'incontournable "Supergirl", et j'en passe. Un sans faute sur toute la ligne.

Coupons court à tout suspens : le deuxième disque est un bon cran en dessous du premier. La faute, probablement, à un manque cruel de chansons phares. Ici, les titres s'enchaînent sans retenir aussi facilement l'attention, même si on est loin de la médiocrité. Quelques chansons méritent néanmoins le détour : les splendides "Live Your Life As You Look" et "Keep Coming Around" sublimés par de subtiles secondes voix susurrées par Maria Solheim, ou les aériens "The Things You Say" et "Somebody Else's Baby". A l'inverse, certains titres sont beaucoup plus dispensables, notamment ceux où Angelskår abandonne son registre grave pour une tonalité aiguë beaucoup plus impersonnelle (comme "Her Kind Of Girl").

N'y allons pas par quatre chemin : Candy Store est un disque d'une incroyable qualité qui ne pourra que combler les amoureux de pop feutrée et travaillée, tout en faisant découvrir, à ceux qui ignoraient l'existence de Minor Majority , le talent des ces brillants norvégiens.

Si vous aimez Candy Store, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également