↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Melissa Auf Der Maur


Auf Der Maur


(03/02/2004 - Labels - rock au féminin - Genre : Rock)
Produit par

1- Lightning Is My Girl / 2- Followed the Waves / 3- Real a Lie / 4- Head Unbound / 5- Taste You / 6- I'll Be Anything You Want / 7- Beast of Honor / 8- My Foggy Nation / 9- Would if I could / 10- Overpower Thee / 11- Skin Receiver / 12- I need I want I will
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (11 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Melissa Auf der Maur signe là un premier album solo imparable ! "
Aurélie, le 19/02/2004
( mots)

Melissa Auf Der Maur n'est pas une nouvelle venue dans le monde du rock, loin de là. Bassiste de Hole pendant cinq ans en remplacement de Kristen Pfaff, morte d'une overdose en 1994, puis des Smashing Pumpkins lors de leur dernière tournée, elle a lentement et sagement construit sa carrière. Aujourd'hui, lassée de jouer aux chaises musicales, Melissa se décide enfin à voler de ses propres ailes et s'empare du devant de la scène avec un premier album solo au titre on ne peut plus sobre : Auf Der Maur ...

Cet album, cela fait bientôt dix ans qu'elle y pensait: "Nous avons commencé l'enregistrement de l'album en mars 2001, mais je compose les chansons qui s'y retrouvent depuis une décennie. C'était important pour moi de faire un projet qui m'appartienne". Bien que la chanteuse canadienne souligne ici la dimension personnelle de son travail, l'album a surtout l'allure d'un projet collectif. Côté composition, Melissa a en effet fait appel aux talents de Josh Homme (de Queens of the Stone Age) et de Steve Durand. Quant aux musiciens, ils rappellent le parcours de la chanteuse, de Jordan Zadorozny (de son premier groupe, Tinker) à James Iha (ex-Smashing Pumpkins). L'album incorpore par ailleurs une série d'invités prestigieux, parmi lesquels Eric Erlandson (Hole), James Iha (Smashing Pumpkins, A Perfect Circle), Mark Lanegan (Screaming Trees, QOTSA) ou encore Twiggy Ramirez (A Perfect Circle, Marilyn Manson).

Le résultat de cette alchimie ne surpendra personne : c'est un album solide comme un roc et rentre-dedans que nous livre Melissa Auf Der Maur. Hormis l'étonnant "Overpower Thee", un titre dépouillé, mêlant un piano étrange et sa voix envoûtante, Melissa Auf der Maur développe un rock lourd, ample, efficace où se croisent des influences héritées de Kyuss mais aussi des inspirations psychédéliques soutenues par des nappes de guitares puissantes. Les compositions sont efficaces et fonctionnent à l'énergie. Mais l'album bénéficie aussi de mélodies bien ficelées, que l'on retiendra facilement. Ecouter en particulier les refrains de "Lightning Is My Girl", "Followed The Waves", "Beasts of Honor", "Realalie", "Taste You", "Would If I could", "I Need, I Want, I Will".

Melissa Auf der Maur a su trouver le parfait équilibre entre puissance rock et sensibilité à fleur de peau, entre masculin et féminin. La pochette en témoigne, elle qui juxtapose une photo très glamour de la bassiste et le très sévère "Auf Der Maur" (nom d'origine allemande). Un titre comme "Overpower Thee" se construit lui aussi sur l'opposition masculin / féminin : la voix éthérée et fragile de Melissa accompagne un texte où la chanteuse déclare pouvoir surpasser en force l'être aimé : "I could easily overpower you". Ailleurs, Melissa se construit l'image d'une croqueuse d'hommes, au sens propre du terme. Difficile ainsi de passer à côté de l'imagerie carnivore de titres comme "Beast of Honor" ou "I will Taste You" ("I will digest you", "Feed yourself" etc.). Mi-ange mi-démon, fière amazone, ensorceleuse aux airs préraphaélites, Melissa Auf Der Maur est de cette nouvelle race de femmes : émancipée et fragile tout à la fois. Elle déclarait d'ailleurs récemment : "Ne me demandez pas de me conformer aux habitudes. Quoi de plus simple, pour le coeur et l'âme, que de chercher l'équilibre parfait entre douceur et virilité ?"

De tels propos situent Melissa dans la droite ligne d'autres artistes féminines du type PJ Harvey, surtout connues pour leurs performances live exceptionnelles. On attend donc avec impatience la tournée française de la chanteuse, qui semble d'ailleurs bien décidée à charmer notre pays puisqu'elle vient d'enregistrer une version française de son single "Taste You". Pour revenir à l'album, on peut dire tout simplement qu'il nous fait beaucoup espérer du rock féminin en 2004. Signalons d'ailleurs que Melissa Auf Der Maur sort son album solo quasiment en même temps que Courtney Love. Il sera sans doute intéressant de comparer dans les semaines qui viennent l'accueil fait à ces deux albums en France.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également