↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Melissa Auf Der Maur


This Would Be Paradise


(14/11/2008 - Digital - rock au féminin - Genre : Rock)
Produit par

1- The Key / 2- Willing Enabler / 3- This would be paradise
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (4 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Melissa se laisse désirer avec un EP prometteur"
Nicolas, le 10/12/2008
( mots)

Il est loin, le temps où Melissa Auf Der Maur s'effaçait servilement derrière Courtney Love et jouait les intérimaires de luxe pour Billy Corgan et ses Smashing Pumpkins. Même si l'annonce de son premier album solo en avait fait sourire (et médire) plus d'un, l'opus éponyme de la bassiste rousse (et sexy, me souffle-t-on à l'oreille) s'était avéré être une heureuse surprise et, n'ayons pas peur des mots, l'une des claques de l'année 2004 (du moins en ce qui me concerne). 


Après cinq longues années de patience, le voile tombait enfin : l'album Out Of Our Minds, attendu dans les prochains mois, devrait s'imbriquer dans un projet plus vaste incluant un court métrage à tonalité fantastique, une bande dessinée et une bande originale de film. Idée intéressante, à l'heure ou l'industrie musicale est en plein questionnement existentiel et cherche par tous les moyens à enrayer le piratage par le biais de biens non duplicables. Pour faire patienter encore un peu le public, c'est le court EP 3 titres This Would Be Paradise qui est proposé sur iTunes. Verdict ?

Foncièrement, pas de gros changements dans le style de Melissa. Sa voix reste égale à elle même, à la fois perçante et mutine, un rien enrouée, d'une belle tonalité grave instantanément reconnaissable. Mais c'est surtout sa basse que l'on retrouve avec un immense plaisir. Car MAdM (ses initiales prononcées à la française, "Madame" s'il vous plaît) fait partie de ces bassistes qui sont parvenus à s'émanciper du rôle de soutien rythmique qu'on leur assigne trop souvent, et qui arrivent à broder des mélodies autour de cet instrument si indispensable au rock et pourtant si peu mis en avant dans les groupes actuels (à quelques exceptions prêt). "The Key" est un parfait exemple de toute la force que l'on peut tirer d'une quatre cordes : un riff robotique, entêtant, auto suffisant, effarant de simplicité et d'efficacité, autour duquel se lovent des lignes de guitare aériennes en toile de fond, et la voix de Melissa n'a plus qu'à faire le reste. La chanson, sombre et haletante, reste dans la lignée de son précédent album. Par contre, "Willing Enabler" tranche un peu avec le style habituel de la demoiselle en enchaînant rapidement sur un refrain semi-acoustique aussi doux que captivant. Une perle pop rock comme on en fait peu. Pour finir, "This Would Be Paradise" se pose comme un instrumental qui tisse une ambiance étrange autour d'un discours masculin pour le moins surréaliste ("Man is not able to fly in the air like a bird", etc...), prémices du futur projet global de MAdM. Pas très convaincant, mais attendons d'en voir plus avant de juger.

Deux très bonnes chansons et une curiosité, contrat rempli pour Melissa Auf Der Maur qui assure ses fondamentaux et mûrit indéniablement son style, entre rock sexy et pop racée. This Would Be Paradise donne envie d'en entendre davantage et rend d'autant plus pénible le temps d'attente qui nous sépare de la sortie de l'album. Même si tout cela n'est désormais plus qu'une question de semaines...

Si vous aimez This Would Be Paradise, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également