↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Massive Attack


Mezzanine


(20/04/1998 - Virgin - Trip hop - Genre : Autres)
Produit par Neil Davidge, Massive Attack

1- Angel / 2- Risingson / 3- Teardrop / 4- Inertia Creeps / 5- Exchange / 6- Dissolved Girl / 7- Man Next Door / 8- Black Milk / 9- Mezzanine / 10- Group Four / 11- (Exchange)
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (25 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 5.0/5 pour cet album
"L'album culte du trip-hop made in Bristol"
Geoffrey, le 23/02/2010
( mots)

Qualifiés de précurseurs où de chantres de la vague Trip-hop depuis plus de 20 ans, les trois anglais de Massive Attack distribuent, à raison d’un album environ tous les cinq ans, une musique largement travaillée pour représenter le melting-pot sonore dont ils sont les instigateurs. Avec Mezzanine, ils ont créé un des disques majeurs du siècle dernier, qui représente pour le groupe l’album de la consécration. Un disque culte qui réside comme la pierre angulaire de leur carrière, et du mouvement Trip-hop en général, supplantant encore aujourd’hui les autres références du genre comme Dummy de Portishead, ou Londinium d’Archive, restant ainsi depuis 12 ans au sommet des profondeurs froides du genre.


Au-delà de l’histoire de la musique, c’est l’histoire du groupe que Mezzanine a changé. Les trois membres de Massive Attack ne seront plus que deux à l’issue de la sortie de l’album, puisqu’Andrew Vowles, alias Mushroom sera en désaccord artistique avec Robert Del Naja (3D) et Grant Marshall (Daddy G). Ça, c’est pour la petite histoire. Artistiquement, ça se traduit par une présence plus importante de guitares et de samples issus de standards rock tels que The Cure ou The Velvet Underground, et encore un peu plus d’électronique que dans les précédentes productions, Blue Line et Protection. Mezzanine laisse ainsi de côté l’aspect soul et les rythmiques purement groove ou hip-hop qui avaient fait les premiers succès du groupe, parcourant de nouveaux horizons sonores plus actuels dans l’inspiration et dans le choix des sons.


Rangé dès sa sortie dans les cases trip-hop gothique ou dark ambient, Mezzanine exprime sans conteste une ambiance très sombre, dont les sonorités vont attirer l’auditeur dans les abîmes assourdissants des lignes de basses hypnotiques omniprésentes, dans la tourmente des complaintes ambiantes des la fin des années 90. Des intros longues, des nappes de synthé aériennes, des voix fantomatiques, Mezzanine comprend tous les ingrédients du succès, à force de titres générateurs d’émotions, que ce soit avec "Angel", "Risingson", "Black Milk" ou "Group Four". Le titre le plus emblématique restera certainement le fascinant "Teardrop". Un titre dont le sample de Les McCann et un clavecin en arpège introduisent la voix envoutante d’Elizabeth Fraser, l’ex-chanteuse du groupe de heavenly voices Cocteau Twins. Parmi ces voix, la présence du chanteur de reggae Horace Andy, confirme son attachement et sa contribution aux productions des moutards de Bristol sur "Angel", "Man Next Door" ou "(Exchange)".


Une recherche esthétique qui, au-delà de simplement vouloir marquer le renouveau du groupe, permet de marquer les nouvelles bases d’un son froid, mélancolique, magnifique. Mais la suite nous montrera que le digne successeur de Mezzanine doit faire preuve d’une grande richesse pour détrôner ce qui représente encore aujourd’hui l'hymne du son de Bristol.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Massive Attack


Heligoland


Critique d'album

Massive Attack


100th Window


Critique d'album

Massive Attack


Protection


Album de la semaine
À lire également