↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Maïsman


Le retour de Méchant Man


(13/09/2010 - Le Périscope - Métal parodique - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Dans les episodes précédents / 2- M.A.I. tréma / 3- Le retour de Méchant Man / 4- Un projet démoniaque / 5- I Love You / 6- Alors savant? / 7- Zéa / 8- Qui a peur de Méchant Man? / 9- JeanFranSwing / 10- Canicule / 11- Coincoin / 12- Assez! / 13- Caramélisé / 14- Héro: un produit miracle? / 15- Le sacre
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Suite des aventure de Maïsman contre Méchant Man sur fond de métal parodique."
Geoffrey, le 08/11/2010
( mots)

Au premier abord, en regardant la pochette, ou encore en lisant l’intitulé du disque, et le groupe qui l’interprète, on est facilement tenté de se demander : "Mais c’est quoi ce truc ?" Rendez-vous compte : un homme avec une tête de maïs, un super-héros végétal en guerre contre un méchant. Ça interpelle. Mais une fois passées les premières interrogations liées au pur prétexte donné par l’aspect visuel, laissons-nous nous faire un avis plus objectif sur le disque en lui-même, et sur sa musique.

Et là : "qu’est ce que c’est que ce truc ?", pouvons-nous à nouveau répéter. Une question récurrente, donc, pour un disque digne des plus drôles bizarreries musicales. Car le début, faisant appel à un précédent album ("Dans les épisodes précédents"), présente une aventure cosmique, une confrontation entre un super-héros transgénique et un antihéros, répondant respectivement aux doux noms de "Maïsman", et de "Méchant Man". Tel un opéra, cette formidable histoire, quoiqu’assez basique, est accompagnée, non pas par de la musique classique, mais par un bon gros rock métal qui tâche, mélodique et décomplexé, parfois teinté de funk. Et après avoir écouté le premier titre récapitulatif, on rentre dans le vif du sujet avec "M.A.I .Tréma", dont le chœur de pom-pom girls tranche avec les riffs de guitare punk, abrasifs et percutants et les quelques sonorités électro. Un titre qui invite les plus interloqués à poursuivre l’aventure de ce super-héros amidonné.

Car on sera finalement surpris, malgré l’hyper-légèreté des paroles, de s’attacher à cette histoire, jonchée, à la manière d’Ultra Vomit, de références musicales ou cinématographiques. Elle n’a donc aucun réel intérêt, si ce n’est celui de nous faire sourire en écoutant du métal qualifié de parodique. Un sourire qu’on esquissera au point de suivre finalement avec attention, juste pour rigoler, cette histoire de gentils et de méchants très très méchants. Une dualité dans l’histoire qui se retrouve donc forcément dans les voix. L’une d’elles, plus posée, est chantée par Tigrain pour interpréter Maïsman, quand l’autre, grave, caverneuse, caricaturalement sinistre et hurlée par Reuno Wangermez du groupe Lofofora, incarne l’ignoble Méchant Man. Et pour reprendre la comparaison avec le concept de l’opéra, les musiques de cet album se trouvent entrecoupées de séquences d’intermèdes narratifs qui servent à enrichir l’histoire et à garder l’auditeur captif.

Finalement, une drôle d’histoire racontée avec un humour fin par une musique beaucoup moins fine, mais bien produite. Assez pour faire hurler les watts et pour donner mal au cou aux auditeurs. Avec une telle recette décapante, on s’imagine aisément que c’est sur scène qu’il faut les voir, comme on va voir une pièce de théâtre. Sauf qu’ici, les comédiens sont des musiciens habillés en épis de maïs ou en moulin à vent, et le public est debout. A la fois prometteur et étrange, mais après tout, l’écoute du disque nous prédit un très bon moment de violente détente, alors ça vaut le coup de s’y intéresser.

Si vous aimez Le retour de Méchant Man, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également