↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Jimi Hendrix


Valleys Of Neptune


(08/03/2010 - Legacy Recordings - Blues-Rock psyché - Genre : Rock)
Produit par

1- Stone Free / 2- Valleys Of Neptune / 3- Bleeding Heart / 4- Hear My Train A Comin' / 5- Mr. Bad Luck / 6- Sunshine Of Your Love / 7- Lover Man / 8- Ships Passing Through The Night / 9- Fire / 10- Red House / 11- Lullaby For The Summer / 12- Crying Blue Rain
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (8 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"40 ans après, Jimi renaît de ses cendres."
Jerome, le 10/04/2010
( mots)

Qu'est ce qui à bien pu pousser la fameuse Experience Hendrix LLC à sortir un nouvel album de son ancêtre guitariste quelques quarante ans après sa mort ? Une nouvelle bande toute poussiéreuse retrouvée sous une table de mixage de l'Electric Lady Studio et révélant des trésors musicaux inespérés ou simplement un besoin pressant de billets verts pour payer les hordes d'avocats chargés de régler les luttes familiales incessantes ? Vaste question me direz-vous. Mais quoi qu'il en soit, ce Valleys Of Neptune nous propose pas loin de soixante minutes de musique composée par Jimi Hendrix et jusqu’ici encore jamais entendue. Enfin ça, c'est ce qui est écrit sur le papier. Pour le reste, suivez le guide.

Car soyons honnêtes pendant quelques lignes. D'un point de vue strict et rigoureux, oui ce Valleys Of Neptune regroupe bien douze enregistrements studios inédits, enregistrés pendant les répétitions avant les concerts au Royal Albert Hall, entre l'Olympic Studios de Londres et le Record Plant de New York durant une période courant de février à septembre 1969 pour onze d'entre eux - "Mr. Bad Luck" datant de 1967 - et le tout mixé par Eddie Kramer. Mais ça, c'est pour attirer l'amateur pas trop curieux. Car pour ceux qui prennent le temps de s'arrêter sur la playlist, il y a largement de quoi déchanter. Pour peu que l'on ne se soit pas contenté de la partie visible de l'héritage d'Hendrix, comprenez par là la trilogie de l'Epxperience Are You Experienced / Axis : Bold As Love / Electric Ladyland, la grande majorité des titres sont déjà connus puisque joués en live à maintes reprises. Et donc facilement retrouvables étant donnés que les lives et bootleg de l'artiste pullulent un peu partout depuis sa mort.

Oui mais voilà, il ne faudrait tout de même pas oublier qu'Hendrix était quand même un peu menotté et ne pouvait pas donner à ses compositions la dimension qu'il souhaitait durant la période Chas Chandler. Si Jimi était partisan de longs morceaux évoluant lentement et composés comme de longs jams, Chandler voulait du rapide. Du percutant. Un comble quand on connait la passion que l'artiste développa peu à peu pour le travail en studio, et qui entrainera le départ logique de Chandler durant les sessions d'Electric Ladyland. On imagine facilement la frustration du Voodoo Child et son envie de redonner du mordant à certaines de ses compositions de la première heure. Prenez "Red House" par exemple, morceau de blues lambda et sans prétention sorti sur Are You Experienced. Peu à peu, le titre se transforma au fil des concerts en une grande jam où Jimi aimait étaler toute sa maîtrise. Cette nouvelle version studio n'est finalement que justice et rend enfin tout son sens à ce long blues sexy et langoureux de plus de huit minutes au cours duquel le guitariste peu déballer tout son savoir faire. "Stone Free", un des premiers morceaux composés par la star, a aussi droit à son lifting avec son tempo légèrement plus accéléré et son assise rythmique plus présente. Finalement, au milieu de ces nouvelles prises studios, seule "Fire" pourrait faire un peu tâche avec une version boostée mais nettement plus brouillonne n'apportant finalement pas grand chose de plus à l'originale.

Et à côté de cela, l'autre grosse partie de la playlist se veut composée de titres déjà connus mais n'existant jusqu'à présent qu'en live. "Hear My Train A Comin'" peut être entendu sur le live At Filmore East, "Lover Man" pendant celui à Berkeley et la reprise de "Sunshine Of Your Love" ainsi que "Bleeding Heart" sur The Last Experience, le live mythique du groupe au Royal Albert Hall. La aussi, trouver des versions studios de ces morceaux paraît à postériori tellement évident que l'on se demande juste pourquoi les bandes n'ont pas ressurgies plus tôt. Car même si on peut éventuellement regretter l'intensité quasi-palpable que le guitariste était capable d'insuffler en live, le travail de mixage est tellement époustouflant que l'on croirait presque les titres datant d'aujourd'hui. Quand aux inédits, "Ships Passing Through The Night" n'est en fait que les prémices de "Night Bird Flying", l'instrumental de "Lullaby For The Summer" sera transformé plus tard en "Ezy Rider" et les deux se retrouveront sur l'album First Rays Of The New Rising Sun. Et derrière "Mr. Bad Luck" se cache en réalité "Look Over Yonder" que l'on peut retrouver sur le South Saturn Delta sorti en 1997.

Reste "Valleys Of Neptune", seul réel inédit du lot. Un titre mariant rock, pop et funk comme seul Hendrix savait le faire. Certains se diront que cela reste un peu léger pour un soit-disant nouvel album rempli d'inédits. Mais poursuivre l'exploration de la musique du maître et essayer de voir plus loin que les trois albums studio sortis de son vivant reste malheureusement à ce prix. Les amateurs d'un jour n'ont rien à trouver dans cet album. Les fans et autres puristes l'écoutent déjà. Et ça, Janie Hendrix, chargée de gérer les restes musicaux de son frère, l'a bien compris et nous réserve encore pleins de surprises. Rassurez-vous, encore trente ans et l'œuvre d'Hendrix tombera dans le domaine public. En attendant...

Si vous aimez Valleys Of Neptune, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Mars 2018
9
Sortie d'album

Jimi Hendrix


Both Sides of the Sky


B-sides
Critique d'album

Jimi Hendrix


Electric Ladyland


Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct