↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Death Cab For Cutie


The Open Door


(14/04/2009 - Atlantic - Indie Rock Américain - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Little Bribes / 2- Diamond and a Tether / 3- My Mirror Speaks / 4- I Was Once a Loyal Lover / 5- Talking Bird [Demo Version]
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (2 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un prolongement à Narrow Stairs qu'il serait dommage de négliger."
Nicolas, le 30/05/2009
( mots)

A ceux qui se poseraient la question de savoir s'il est vraiment utile de craquer sur les chutes de studio de Narrow Stairs, ne tournons pas cent sept ans autour du pot. La réponse est oui. Oh que oui !

Certains groupes tueraient père et mère (et producteur) pour ajouter ne serait-ce qu'une seule de ces B-Sides dans la tracklist régulière de leur album à venir. La faute encore à Ben Gibbard et à ses idées mélodiques toujours aussi inventives et recherchées, bien sûr. De fait, cet EP s'avère assez hétéroclite, comme une sorte de passés parallèles entremêlés de ce qu'aurait pu être le dernier jet studio de Death Cab For Cutie. Une série d'ébauches abandonnées des couleurs qu'aurait pu enfiler le groupe, si vous préférez.

On peut passer assez rapidement sur la version ukulele de "Talking Bird", sympathique et récréative, mais loin de valoir la vision définitive ayant pris place sur l'album. Reste donc quatre titres pour autant d'ambiances. Blues - rock n' roll à la texane pour "Little Bribes", ritournelle mi-lascive, mi-hachée pour "Diamond and a Tether", fabuleuse mélodie complexe dans le plus pur style indie pour "My Mirror Speaks" (le meilleur titre du lot), et enfin rock noisy boosté par un martellement de basse possédé ("I Was Once a Loyal Lover"). Alors oui, Plans et Narrow Stairs sont un bon cran au dessus. Oui, Ben Gibbard ne nous propose pas là son meilleur niveau de songwriting. Mais à force de faire les difficiles, on en oublie l'essentiel : même un disque mineur de Death Cab For Cutie finit par s'avérer des plus indispensables.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Death Cab For Cutie


Kintsugi


Album de la semaine
À lire également