↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Dead Can Dance


In Concert


(22/04/2013 - PIAS - Dark Wave - Gothic - World - Genre : Autres)
Produit par

1- Children of the Sun / 2- Anabasis / 3- Rakim / 4- Kiko / 5- Lamma Bada / 6- Sanvean / 7- Nierika / 8- All in Good Time / 9- Ubiquitous Mr. Lovegrove / 10- Song To The Siren / 11- Return of the She-King
Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.0/5 pour cet album
"Une vraie déception, en regard de l'excellent Toward The Within"
Nicolas, le 27/04/2013
( mots)

On attendait beaucoup de cet album live de Dead Can Dance, probablement trop. A l’origine d’un seul et unique enregistrement en concert jusqu’à ce jour, le duo Lisa Gerrard - Brendan Perry avait, avec Toward The Within en 1994, frappé un coup singulier en livrant quinze morceaux dont pas moins de onze inédits d’une facture on ne peut plus appréciable. Vingt ans plus tard, alors que le récent Anastatsis a réussi à raviver la flamme de la mort dansante avec un éclat intact, In Concert se contente du service minimum et d’une certaine pingrerie.

Onze titres seulement, avec un seul inédit et une reprise : voilà ce à quoi nous avons droit cette fois-ci. L’inspection de la liste en elle-même laisse particulièrement songeur : si cinq morceaux d’Anastasis sont bel et bien au programme, on reste estomaqué de voir inclus le poussif "All In Good Time" et le moins irrésistible "Return Of The She-King", tandis que la conservation de "Children Of The Sun", si elle demeure logique au vu de l’importance du morceau au sein du dernier album en date, prête également à discussion quand on voit les diamants bruts laissés dans les cartons. Pourquoi, pourquoi avoir mis de côté les ensorcelants "Agape", "Amnesia" et "Opium" ? Ce choix apparaît d’autant plus abscons que ces morceaux apparaissent bel et bien sur l’édition Deluxe Double CD ou Triple Vinyle, et pire, sur l’édition digitale ! Quand on s’attaque aux anciens morceaux, quatre au total, on constate que "Rakim" et "Sanvean" étaient déjà présents sur le précédent live Toward The Within. De qui se moque-t-on, franchement ?

Passé ce coup de sang, on ne peut qu’apprécier malgré tout ces bribes de concert et se délecter, une fois de plus, des sortilèges vocaux déployés par Gerrard et de la puissance décapante de l’organe de Perry, ce dernier paraissant toutefois sensiblement moins à l’aise en live que son incroyable coéquipière. "Kiko" est et reste en concert un petit chef d’oeuvre de grâce et de magie musulmane. La prise de son ne souffre d’aucun reproche, et les versions déployées ici sont légèrement différentes de leurs alter egos studio, fait particulièrement notable avec "Return Of The She-King" dont les multiples voix en canon créent un étrange dialogue entre Gerrard et ses choristes. Du côté des inédits, la moisson, quoique maigre, demeure sensiblement digne d’intérêt : le traditionnel arabe "Lamma Bada" colle parfaitement à l’ambiance orientale des chansons retenues, tout comme la reprise de Tim Buckley "Song To The Siren" qui, malgré un traitement nettement plus contemporain, parvient à créer une sorte d’onirisme flottant magnifié par la sensibilité d’un Perry à son maximum et par les arpèges japonisants des guitares. Mais deux titres, nous sommes d’accord, c’est peu.

Si vous êtes un acharné de Dead Can Dance, craquez plutôt pour la version collector de In Concert, version que nous n’avons pas pu tester de notre côté mais qui semble sur le papier autrement plus prometteuse, et si vous connaissez peu le groupe, tournez-vous en priorité vers ses indispensables productions studio. Très clairement, ce nouvel album live aurait mérité un meilleur, un bien meilleur traitement.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Dead Can Dance


Anastasis


Album de la semaine
À lire également