↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Christophe Alévêque


En live avec son groupo


(25/01/2006 - L'autre distribution - rock comique - Genre : Rock)
Produit par

1- Attention! / 2- Mon doudou / 3- TV Boy / 4- La vieille / 5- Sacré Robert / 6- Y'a ce qu'on dit, y'a ce qu'on pense / 7- Maman / 8- Y'en a marre / 9- Naïve et pute / 10- L'équipe qui gagne + Band aid
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (28 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 1.0/5 pour cet album
"Le comique télé s'autoproclame chanteur spirituel. Etait-ce bien nécessaire..."
Nikko, le 28/03/2006
( mots)

Ne cherchez plus la plus grosse daube de l’année, Christophe Alévêque l’a déjà pondue, comme un cadeau de noël tardif, pour lui-même et uniquement.

Humoriste respectable et respecté, pour son cynisme un brin poseur et sa mauvaise foi imparable, le voici chanteur leader d’une formation généreuse (sept musiciens, tout de même), capable d’illustrer sur scène un court répertoire bête et méchant, rarement subtil et souvent vulgaire, à cent lieues d’un personnage qui nous avait habitué à mieux. Si la musique est sans âme (un adolescent punk-rock raté), si la voix devient irritante à force de fausseté, c’est ailleurs qu’on attendait la secousse. Mais jamais les paroles ne s’élèvent vraiment et lorsque pointe la verve caustique, elle est de suite anéantie par une grossièreté conviée à l’envi.

L’enregistrement en live ajoute à cette atmosphère de fin de mariage arrosé, où le boute-en-train familial se serait emparé de la scène et aurait pris en otage le groupe d’animation pour fusiller l’art de la chanson.

A l’heure où la musique comique retrouve, sinon un second souffle, au moins un regain de notoriété (Anaïs, Les Wriggles…), Alévêque paraît s’être perdu sur une voie qui risque fort, au vue de cet essai sans talent, de rester sans issue.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également