↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

La bonne action musicale


Guillaume, le 05/12/2019

La FNAC et le Secours Populaire viennent de faire paraitre le 15 novembre dernier une sympathique compilation intitulée "Joyeux Noël". Vendue 10€, 1€ sera reversé au programme des "Pères Noëls Verts" pour chaque CD acheté. Ce programme permet à ceux qui n'en ont pas les moyens de fêter Noël et la nouvelle année dans la dignité.

Si beaucoup des artistes présents sur ce disque ne sont pas des habitués de nos colonnes, leur geste doit être salué et donc soutenu. D'autant que la première partie de la compilation, "La Nouvelle Vague" propose des versions parfois audacieuses de grands classiques comme la version d'"Hallelujah" par Camelia Jordana ou "La Fille du Père Noël" par Clara Luciani.

Profitons donc de l'occasion pour se replonger dans ce répertoire intemporel, parfois un peu kitsch c'est vrai, et profitons de l'occasion dans le même temps pour apporter un peu d'aide à ceux dans le besoin.

 Lien FNAC

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également