↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Chino Moreno irrité par le succès modeste de Deftones


Alan, le 05/04/2016

Bien que Deftones soit depuis près de quinze ans - et la sortie de son troisième opus White Pony - un groupe au succès critique incontestable, Chino Moreno confie être quelque peu irrité par le succès commercial relatif de sa bande - tout en pointant du doigt des groupes populaires qui n'auraient pourtant jamais existé sans Deftones.

À l'image de Limp Bizkit : "Certaines choses sont difficiles à avaler. Quand un groupe comme Limp Bizkit - qui est clairement un bon groupe, ils ont écrit des putains de hits... Mais je me suis toujours dit, 'Ok, sans nous, sans ce qu'on a commencé, il n'y aurait pas de Limp Bizkit, clairement.'"

"Pas que j'accordais de l'intérêt à tout ça, poursuit-il. Mais ce qui m'a blessé était que oui, nous avions du succès, mais celui-ci est à un tout autre niveau avec un groupe comme Bizkit. Quand avec White Pony - qui est notre album le plus vendu - on vendait à peine un million de copies, Limp Bizkit écoulait ses disques par millions."

"C'est donc du succès à un tout autre niveau, celui où ces gars n'auront plus besoin de bosser pour le restant de leurs jours tout en continuant à brasser. Et nous, on continue à galérer. [...] Une partie de moi avait beau être enragée par cette situation, au bout du compte, c'est comme ça et pas autrement."

Moreno n'a jamais été tendre avec ses contemporains. En 2003, alors que Deftones tournait avec Metallica, Bizkit et Linkin Park pour le Summer Sanitarium Tour, il était déjà très virulent à leur égard : "Le problème, pour moi, c'est de devoir ouvrir pour Limp Bizkit et Linkin Park, deux groupes qui n'existeraient pas sans nous, clairement. Mais au final, je suis débordant d'énergie - et je ne suis pas là pour me faire des amis : je suis là pour laisser les gens bouche bée. Et je sais qu'on peut le faire - on est le meilleur groupe live de cette tournée."

Même Metallica en prenait pour son grade :  "Metallica a un gros répertoire. Mais en live ? Ces connards restent plantés sur place et jouent. On va enterrer leur set de merde. On va tous les enterrer."


Source : Ultimate Guitar
En savoir plus sur Metallica, Linkin Park, Deftones, Limp Bizkit
Commentaires
Etienne, le 05/04/2016 à 14:01
Il a l'air bougon en ce moment Chino ha ha ha !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Black Mountain


Destroyer


"

Cela vous aura peut-être échappé, mais Black Mountain a discrètement rendu l’âme il y a de cela un peu plus de deux ans. Oh, rien d’aussi dramatique qu’un split avec tambours et trompettes, rien qu’un départ en catimini, celui du couple Amber Webber - Joshua Wells à qui l’on doit le sémillant projet alternatif Lightning Dust, dont on attend par là même un nouvel album très bientôt. Sans annonce, communiqué ni explications, alors que les canadiens venaient d’écoper de leur plus beau succès critique avec leur magnifique IV. Bien sûr, les choses sont loin d’être aussi simples, et la note accordée à ce Destroyer vient d’ailleurs démentir la sentence prononcée en début de paragraphe. Néanmoins, une page se tourne, et autant on oubliera sans doute assez facilement le cogneur Wells - remplacé poste pour poste par Adam Bulgasem, autant il sera bien plus ardu de faire abstraction du chant mystique de Webber qui nous laissera à jamais orphelins.

"
À lire également