↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

At the Drive-In tease du lourd


Alan, le 20/01/2016

Le quintette d'El Paso a annoncé une nouvelle date - en plus du Rock on the Range - au Shaky Knees Festival d'Atlanta : il s'agit là des premiers concerts que donnera At the Drive-In depuis la fin de leur tournée de reformation en 2012.

Mais plus surprenant encore : le groupe a partagé un teaser énigmatique avec une date comme unique indice : rendez-vous donc demain jeudi 21 janvier 2016 pour plus de précisions... bien que ce qu'on discerne dans les dernières secondes de la vidéo ressemble quand même pas mal à une pochette d'album. Non ? Peut-être...

Toujours est-il qu'aux dernières nouvelles, les relations entre Cedric Bixler-Zavala et Omar Rodriguez-Lopez étaient relativement tendues suite au break-up de The Mars Volta, Bixler-Zavala ayant moyennement apprécié la parenthèse Bosnian Rainbows entreprise par Rodriguez-Lopez.


Source : NME
En savoir plus sur At The Drive-In

Commentaires
Nicolas, le 20/01/2016 à 16:35
Relations tendues, oui. Mais depuis Bosnian Rainbows, il y a eu Antemasque qui a réunit les deux hommes, et il se dit même que du nouveau matériel est dans les bagages. Donc de là à imaginer des inédits pour ATDI, il n'y a qu'un pas. La vraie question concerne plutôt la relation entre le duo CBZ-ORL et les deux autres, à mon avis.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également