↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

Nick Cave & The Bad Seeds


Rock (Post Punk)

Membres :
Nick Cave (Chant, Guitare, Piano, Harmonica)
Mick Harvey (Guitare, Basse, Clavier, Batterie, Percussions)
Barry Adamson (Basse)
Martyn Casey (Basse)
Thomas Wydler
Warren Ellis (Violon, Accordeon, Guitare, Flûte, Mandole, Percussions, Piano, Programmation)
Conway Savage (Piano, Orgue)
Jim Sclavunos (Percussions)

Sites :
Site Officiel
MySpace
Facebook
Le groupe a été fondé en 1983 par deux ex-membres du groupe australien The Birthday Party : l'auteur-compositeur-interprète Nick Cave et le multi-instrumentiste Mick Harvey. La première formation du groupe comprend en outre le guitariste allemand du groupe de rock industriel Einstürzende Neubauten, Blixa Bargeld, qui restera vingt ans avec les Bad Seeds, l'ex-bassiste anglais de Magazine, Barry Adamson, et le guitariste australien Hugo Race. Le multi-instrumenstaliste Warren Ellis a pris une importance grandissante dans l'écriture musicale des chansons depuis son arrivée en 1997.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également