↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

Gojira


Hard / Métal (Progressive Death Metal)

Membres :
Joseph Duplantier (Chant, Guitare)
Christian Andreu (Guitare)
Jean-Michel Labadie (Basse)
Mario Duplantier (Batterie)

Sites :
Site Officiel
Fan-site
MySpace

Le plus toolien des groupes de Death français. Originaire des Landes, le combo français, aux influences progressives et industrielles, a connu une reconnaissance mondiale, critique comme publique, avec ses troisième et quatrième efforts: From Mars to Sirius et The Way Of All Flesh.
Seul groupe hexagonal à s'imposer en tête d'affiche sur une tournée outre-Atlantique depuis cinquante ans, Gojira bénéficie du soutien de bon nombre de pontes du métal américain : James Hetfield (Metallica), Max Cavalera (Soulfly, Cavalera Conspiracy, ex-Sepultura) et Myles Kennedy (Alter Bridge, Slash, ex-Mayfield Four) entre autres.
Le groupe travaille aujourd'hui dans son propre studio new-yorkais, le Silver Cord Studio.

Compte-rendu de concert
Compte-rendu de concert
Compte-rendu de concert
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également