↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

La série d'été Albumrock : #45 Wishbone Ash


François, le 24/08/2022

Pour occuper votre été, Albumrock vous offre cette année une série au principe assez simple : un rédacteur vous propose de découvrir ou de réviser un groupe plus ou moins culte en dix titres. Vous aurez droit à une sélection représentative qui vise à mettre en avant des morceaux par rapport à leur place dans le répertoire du groupe, sans toutefois renoncer à la subjectivité avec des choix parfois plus inattendus. Aujourd’hui, tour d’horizon du sous-estimé des groupes anglais des 1970’s, Wishbone Ash.

 

10- "Ballad of the Beacon", Wishbone Four – 1973. Après un Argus magistral, Wishbone Ash décide d’offrir un album plus simple, plus apaisé, moins grandiloquent, à l’image de cette ballade folk légère et pastorale aux odeurs de campagne anglaise.

 

9- "Take It Back", Blue Horizon – 2014. Depuis Bona Fide en 2002, la dernière période du groupe se déroule gentiment ave des albums honorables et quelques très bons morceaux ("Ancient Remedy", "Can’t Go It Alone" …) dont ce "Take It Back" qui introduit Blue Horizon avec des relents d’Argus et un superbe solo.

 

8- "Wings of Desire", Strange Affair – 1991. L’auditeur français y entendra peut-être "Femme libérée", le véritable mélomane reconnaîtra là un morceau vraiment séduisant avec de subtiles lignes de guitare, preuve d’un groupe toujours au point à l’orée des 1990’s.

 

7- "Rest in Peace", Locked In – 1976. La période américaine du groupe a eu davantage d’intérêt pour des questions fiscales qu’esthétiques, en témoigne un album assez moyen comme Locked In. Néanmoins, le groove de "Rest in Peace", entre funk et talkbox, la montée en puissance introductive et la pertinence du propos en font un titre d’exception.

 

6- "Number the Brave", Number the Brave – 1981. Premier album sans Martin Turner, Number the Brave est également le dernier bon album du groupe avant longtemps. En guise de titre éponyme, une pièce épique et heavy-prog’ déferle sur l’auditeur et l’emporte dans sa charge magistrale.  

 

5- "Stand and Deliver", No Smoke Without Fire – 1978. Suite à la parenthèse américaine, Wishbone Ash retrouve son inspiration au tournant des 1970’s : un album requinquant pour un groupe à nouveau au sommet, avec un titre qui semble vouloir moderniser l’approche d’Argus.

 

4- "Lady Jay", There’s the Rub – 1974. Outre-Atlantique, Wishbone Ash commence fort en composant un "Lady Jay" varié à la mélodicité remarquable.

 

3- "Living Proof", Just Testing – 1980. Peu de groupes des 1970’s ont été capables de commencer les années 1980 comme Wishbone Ash, avec un album de la trempe de Just Testing. Celui-ci regorge d’excellents morceaux, souvent efficaces mais toujours enrichis des fioritures typiques du groupe. "Living Proof" illustre ce côté tube intelligent.

 

2- "Throw Down the Sword", Argus – 1972. L’idée était de proposer une introduction à Wishbone Ash et non à Argus, leur chef-d’œuvre inégalée à la postérité bien plus important qu’il n’y paraît : ainsi, tous les titres de l’opus auraient pu figurer dans cette sélection, mais seuls deux d’entre eux ont été choisis, dont le martial "Throw Down the Sword". Incontournable.

 

1- "The King Will Come", Argus – 1972. La chevauchée semble venir de loin dans le brouillard, c’est du moins ce que suggère l’introduction à tiroir qui monte petit à petit en puissance, et les péripéties qu’elle nous invite à vivre culminent dans un pont spectaculaire : 50 ans plus tard, cette fresque chevaleresque n’en a pas fini de surprendre les mélomanes. (Bonus 1bis : "Warrior", Argus – 1972. Pour son introduction brillante).

 

 

Vous pouvez également écouter la playlist sur votre application préférée (Deezer, You Tube Music, Qobuz et autres) via ce lien : https://www.tunemymusic.com/?share=pyhgxlxbrd8v

En savoir plus sur Wishbone Ash,

Commentaires
Sebastien, le 26/08/2022 à 13:07
J'aime beaucoup la ballade Leaf and Stream sur Argus, qui peut pourtant paraître assez anecdotique.