↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Agora Fidelio


Date : 15/06/2007
Salle : Les Docks (Cahors)
Première partie :
Jerome, le 05/09/2007
( mots)
On avait laissé Agora Fidelio aux portes de sa tournée, quelque part sur une péniche toulousaine, armé uniquement de leur dernier album en date (Le Troisième Choix) tout en ayant l'intime conviction qu'il ne s'écoulera pas beaucoup de temps avant que ces quatre la ne refassent parler d'eux. Quelle meilleure occasion que de venir observer le parcours effectué lors de leur dernier concert de la saison, de venir s'assurer de la santé du groupe, de voir comment Agora savait évoluer dans une salle nettement plus grande tout en gérant ce rôle, parfois ingrat, de première partie. Il aura fallu pousser jusqu'aux Docks de Cahors, salle incontournable à l'atmosphère particulière, pour la soirée. Parterre de bougies histoire de planter le décor et détour par le bar le temps que Milka, Jouch, Pim et Akira prennent possession des lieux. Et implacable, le constat tombe comme une évidence dès les premières mesures : qu'importe la taille de la salle, Agora Fidelio maîtrise son sujet. Emotions à fleur de peau et ambiance électrique, le groupe façonne son univers au fil des arpèges, embarquant sans difficulté une assemblée pas forcément vouée à sa cause. Sans surprise, la playlist fera la place belle à leur dernière production, mettra en avant tous ces tubes en puissance balancés dans les oreilles des auditeurs comme autant de confidences. Tiraillé entre le final haletant de "Palatina" et la longue montée en puissance de "On Sème", Agora fera bien plus que de confirmer les intentions affichées quelques mois plus tôt. Car Agora, avant tout, séduit. Faisant de chaque concert une expérience à part. Epaulé par un jeu de lumières abouti donnant un certain relief à leurs interprétations, le groupe réussira même à faire oublier à certains qu'au fond, ils n'étaient pas sensé être les stars de la soirée. Mais à n'en pas douter, nombreuses seront les oreilles qui bourdonneront encore sur le rythme de "Finir A Paris" bien longtemps après que Nosfell ne termine la soirée par un de ses concerts décalés. Vivement la prochaine tournée !
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également