↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Chronique Livre

Things The Grandchildren Should Know


Auteur : Mark Oliver Everett
Editeur : Little, Brown Book Group
Date de sortie : le 10 janvier 2008

Langue : Anglais
"L'autobiographie de Mark Oliver Everett"
Jerome, le 30/04/2008
( mots)
Cela devait être écrit ainsi. Le début d'année 2008 serait sous le signe de Mark Oliver Everett et de ses Eels ou ne serait pas. Après un best of (Meet the Eels : Essential Eels 1996-2006) et un album chargé de regrouper tous les titres qui pouvaient traîner un peu partout (Useless Trinkets : B Sides, Soundtracks, Rarities and Unreleased), c'est telle une épitaphe que vient se poser l'autobiographie de Mr. E, sortie quasiment au même moment... Tel le dernier acte du "parfait petit fan de Eels en trois volumes".

On savait que la musique de ce freak au grand coeur trouvait racine au sein d'expériences humaines ayant souvent trait à sa jeunesse et tournant en grande partie autour de sa vie familiale. Faut dire que M.E. (comme aimait à l'appeler sa soeur) n'a pas forcément eu une vie comme tout le monde. Et c'est d'ailleurs sur les conseils d'un de ses amis d'enfance que ce Things The Grandchildren Should Know a vu le jour. Comme une touche finale à l'exorcisation de ses démons passés.

Ce qui touche avant tout l'auditeur quand il entreprend de se lancer dans un album de Eels, c'est cette simplicité dont sait faire preuve Mark Oliver. Simplicité des mélodies, avec ses arrangements souvent épurés, mais également simplicité des sentiments qui transpirent de la plupart de ses chansons pour venir chatouiller vos entrailles. La joie (parfois), la tristesse et la mélancolie (souvent), le tout dépeint comme derrière des yeux d'enfants, et déballé sous forme de confidence. Et c'est avec cette même simplicité que M.E. se livre au jeu de l'autobiographie. Ce même souci du détail et ce même décalage, n'hésitant pas à s'arrêter sur ce qui pourrait sembler être des banalités, jouant avant tout la carte de l'optimiste et de l'humour. Comme si la vie lui avait enseigné qu'au fond, après la pluie vient toujours le beau temps. Et c'est comme en filigrane que résonnent au fil des pistes nombreux titres de l'artiste, tels l'épisode de "Elizabeth On The Bathroom Floor" renvoyant à la première tentative de suicide de sa soeur, ou encore "Cancer For The Cure", "Suicide Life" voir "You Lucky Day In Hell".

Alors oui, c'est vrai, une traduction en français serait la bienvenue. Cependant rassurez-vous. Comme précédemment précisé, le livre est écrit de manière très simpliste. Rien qui ne puisse empêcher les fans ne maîtrisant pas parfaitement la langue de Shakespeare de se lancer dans ce recueil poignant de sincérité. De quoi voir la musique du groupe d'une autre oreille...
En savoir plus sur Eels
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également