↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Doors


Strange days


(22/10/1967 - Electra - rock psychédélique - Genre : Rock)
Produit par

1- Strange Days / 2- You're Lost Little Girl / 3- Love Me Two Times / 4- Unhappy Girl / 5- Horse Latitudes / 6- Moonlight Drive / 7- People Are Strange / 8- My Eyes Have Seen You / 9- I Can't See Your Face In My Mind / 10- When The Music's Over
Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (27 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
""
Mich, le 20/11/2004
( mots)

Strange days constitue le deuxième album des Doors, après un superbe premier album The Doors, le groupe a fait une ascension fulgurante dans le monde du rock américain. Jim Morrisson est désormais une rock star et tout le monde veut assister aux concerts des Doors pour voir le jeu de scène théâtral du chanteur. Ce deuxième album pose dès la première chanson une atmosphère désormais caractéristique des Doors et chère à Jim. Dans les trois chansons suivantes, on peur remarquer "You're lost little girl", chanson relaxante et poétique, mais aussi "Love me two times" qui est, pour moi, une de leurs musiques les plus entraînantes.

C'est à la piste 5 qu'advient l'originale scission de l'album : Un poème. Car Jim est une rock star, certes mais aussi et avant tout un poète. "Horses lattitudes" est un long poème qu'il a écrit quand il était jeune. Dans la suite de l'album, les deux titres : "Moonlight drive" et "People are strange" sont des classiques. La fin de l'album est magistrale : "When the music's over" propulse l'album très haut, de la même façon que "The end" avait transformé le premier album.

Commentaires
Arbitre, le 25/09/2020 à 07:19
C'est le petit frère du 1er album, un petit peu moins bon à mon avis. Pour tout dire, j'écoute surtout "Strange days" (qui est mon titre des Doors favori, tous albums confondus), et "You're lost little girl". Je pense que "Strange days" (la chanson) est la chanson que je choisirais de passer à quelqu'un désireux de connaître le style "Doors". J'ai toujours lu que la basse dans ce morceau est jouée au clavier par Manzarek, mais malgré tout je reste très dubitatif, à cause des glissandos. La basse est mythique, mais la sonorité particulièrement psyché du clavier n'est pas en reste, même la voix a été trafiquée pour renforcer cette atmosphère vraiment "strange". Un morceau que j'écoute régulièrement en boucle depuis 30 ans, sans jamais m'en être lassé.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

The Doors


L.A. Woman


Critique d'album

The Doors


Morrison Hotel


Critique d'album

The Doors


Waiting for the sun


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également