↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Satan


Earth Infernal


(01/04/2022 - - NWOBHM - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Ascendancy / 2- Burning Portrait / 3- Twelve Infernal Lords / 4- Mercury's Shadow / 5- A Sorrow Unspent / 6- Luciferic / 7- From Second Sight / 8- Poison Elegy / 9- The Blood Ran Deep / 10- Earth We Bequeath
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"La Terre brûle et nous écoutons ailleurs"
François, le 20/06/2022
( mots)

La Terre brûle au point d’en devenir infernale, et le combat climatique se transforme parfois en conflit générationnel entre une sensibilité exacerbée face à ces enjeux chez les plus jeunes et une prise de conscience plus compliquée dans son aboutissement chez les babyboomers. Pourtant, aucune conclusion caricaturale ne devrait s’imposer, les divergences de position semblent traverser les tranches d’âge, et il est heureux qu’un groupe vétéran comme Satan, formation culte de la NWOBHM, s’empare de ce sujet au moment où les rapports du GIEC se font de plus ne plus inquiétants. Et Earth Infernal est un jugement sévère sur la situation de notre planète.


Si Satan a su prendre en compte les problématiques actuelles, il fait également preuve d’une vitalité de jouvenceau au niveau musical, puisque depuis sa résurrection dans les 2010’s, il propose une très belle discographie qui certes conserve les sonorités du groupe tout en évitant toute redite mais surtout, maintient une inspiration et une qualité de composition admirables. Le tout avec productivité raisonnable mais bien réelle, ce qui fait que Satan a désormais deux fois plus d’albums sortis au XXIème siècle que dans les 1980’s. 


Ce qui rend appréciable les nouvelles parutions de Satan depuis sa reformation c’est leur production volontairement retro qui, paradoxalement, les fait sonner comme une jeune formation de NWOTHM voulant reproduire l’univers sonore de sa lointaine ancêtre du début des années 1980. Comme un vieil ami n’ayant pas changé de look et paraissant à la page quand la mode retro revient en force … Ensuite, pour signaler un autre point fort du groupe, leur capacité à associer des titres très speed et tranchants avec une rigueur mélodique imparable. Un mélange entre subtilité et brutalité qui fait mouche.


L’introduction aux guitares ultra-mélodiques d’ "Ascendancy" avant l’arrivée du riff cavalier et de la multiplication des notes (superbe solo en passant), la valse du refrain de "Burning Portrait", l’excellent instrumental "Mercury 's Shadow" avec ses arpèges et ses lignes magnifiquement composées, la bossa-nova revisitée qui ouvre le petit bijou "A Sorrow Unspent", et bien sûr l’épique "Earth We Bequeath" qui conclue l’album dans une veine presque maidenienne … La plupart des titres bénéficie de petites fioritures, d’un petit retournement stylistique, de variations originales, d’une ligne de guitare bien sentie, bref, Satan est précautionneux quand il s’agit de travailler les détails pour proposer des morceaux denses et fins. Notons quand même des titres plus rentre-dedans comme "Twelve Infernal Lords", "The Blood Ran Deep", l’anti-complotiste "From Second Sight", les efficaces et classiques "Luciferic" ou "Poison Elegy" (très recommandable).


Alors que la Terre brule, Satan en profite pour en faire son domaine … Sonore.


A écouter : "Earth We Bequeath", "Mercury’s Shadow", "A Sorrow Unspent", "Poison Elegy"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également