↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Premiata Forneria Marconi


Per Un Amico


(00/11/1972 - Numero Uno - Rock progressif italien - Genre : Rock)
Produit par

1- Appena un po' / 2- Generale / 3- Per Un Amico / 4- Il Banchetto / 5- Geranio
Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"PFM arrive en tête de la scène progressive italienne"
François, le 01/01/2022
( mots)

Au début de l’année 1972, Premiata Forneria Marconi avait su tirer son épingle du jeu avec son premier album, Storia Di Un Minuto, grâce à une musique légère, pastorale, inspirée par le folklore italien, le tout mêlé à des extrapolations progressives innovantes. C’était surtout "Impresssioni di Settembre" qui avait placé PFM dans les sommets du RPI naissant, en cette année 1972 qui devait être celle de son avènement. Notez bien : Banco del Mutuo Soccorso propose deux albums, de même que PFM, et Le Orme sort Uomo di Pezza, premier album historique d’un groupe un peu plus pionnier que les autres (notamment pour Collage, 1971). Et nous ne parlons ici que du trio de tête de la Péninsule … 


Per Un Amico, second essai de PFM, marque la volonté de s’imposer définitivement comme tête de pont du genre et de développer leur ambition musicale vers davantage de complexité. Simple indice, on remarque que l’opus ne comporte que cinq pièces dont trois tournent autour des huit minutes. La taille ne fait pas tout, même dans le rock progressif, mais c’est tout de même une des grandes caractéristiques du genre. 


L’utilisation intense du mellotron sur l’ouverture angoissante d’"Appena un Po" témoigne d’un groupe fondateur dans les esthétiques du RPI : au-delà de l’usage particulier de cet instrument qui est très important dans le rock péninsulaire, on notera les incrustations classiques (notamment à la guitare, ou dans l’écriture contrapuntique – soyez attentifs à la basse), les ponts vers la musique traditionnelle, le chant en italien … La composition est vraiment magistrale, proposant de vrais moments de grâce, et n’a rien à envier aux grands noms britanniques, même si on note évidemment des inspirations puisées chez King Crimson ou Genesis (très souvent). 


Au rayon des longs titres, "Il Banchetto" commence de façon légère entre sa partie chantée très pop et son pont planant, puis glisse vers un passage plus expérimental dans une veine Gentle Giant (après 4.30) avant d’aboutir sur une partie jazzy (5.45). De son côté, "Geranio" offre une ouverture pastorale puis navigue entre passages jazzy et expériences plus aventureuses (encore une fois, très inspirées par le Gentil Géant). 


Même les pièces les plus courtes demeurent exaltantes. "Generale", une sorte de "E Festa" électrique et survolté, est un chaudron bouillant où s’entremêlent piano, guitare et violon de façon aussi véloce que virtuose au point de faire rougir ELP, avec toujours quelques relents jazzy qui font la marque de l’album. La pièce est d’une incroyable densité dans laquelle on retrouve des moments plus folkloriques ou symphoniques. Un grand moment, qui contraste avec un "Per Un Amico" plus introspectif, bien qu’il ne manque pas de moments glorieux. 


Per Un Amico permet au groupe de déployer toutes ses capacités et l’assoit définitivement comme un des monstres sacrés du genre. L’album est aussi bref qu’il est dense, avec des compositions époustouflantes, et impose les critères esthétiques de la scène transalpine. Son aura est telle que PFM obtint la possibilité d’en faire une version anglaise pour le marché international, Photos of Ghosts, une pratique qu’ils ne seront pas les seuls à adopter parmi les groupes de RPI dans les 1970’s. 


A écouter : "Appena un Po", "Il Banchetto", "Per Un Amico"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !