↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Maczde Carpate


A l'intérieur


(31/01/2004 - Yelen - - Genre : Rock)
Produit par

1- Le soleil / 2- Les ouvertures / 3- Le passage / 4- Poême / 5- A côté de la case / 6- Interlune / 7- Battre + fort / 8- Une idée / 9- Par le faire / 10- L'herbe est bleue / 11- L'Apesanteur / 12- Choukrane
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Il arrive tout droit des Carpates Grenobloises pour le plaisir de nos oreilles !"
Lilian, le 17/04/2004
( mots)

A peine remis de leur explosif concert, je me lance dans l'aventure de l'album de Maczde Carpate. Album qui bénéficie, notons-le au passage, d'un magnifique packaging vraiment représentatif de son contenu. Et finalement ce n'est pas une surprise, l'écoute de celui-ci est tout aussi intéressante que leur performance live.

Leur musique est aussi ingénieuse et inspirée que puissante et mélodique. C'est un vrai bonheur. Comme le laisse déjà sous-entendre leur nom, perdu dans les montagnes des pays de l'Est, elle sait utiliser le choc des cultures à son avantage. Ainsi les Grenoblois savent lier un rock pur, agressif mais toujours soigné, à une multitude de sons et d'inspirations musicale, rappelant bien souvent les plaines ensoleillées de l'Afrique. "Soleil", le premier titre, est le parfait ambassadeur de ce style largement assumé tout au long de l'album, notamment grâce à un riff de guitare on ne peut plus efficace et un chant qui s'élève sans limite.

Chaque morceau est mené par le chant clair et dynamique de Benjamin Vaude, qui aime apparemment enchaîner les mots à grande vitesse, comme sur "Les ouvertures" ou encore dans une ambiance bien plus raggae sur "Battre + fort". Chanson sur laquelle le chanteur dénonce l'individualisme et fait appel à l'entraide. Le titre "Poème" laisse même le chant l'emporter largement, avec un texte qui fait sourire bien qu'on ne sache vraiment s'il a ou non un côté dramatique. Les parties de chant laissent souvent place à la guitare, capable en quelques accords ravageurs de mettre en transe le plus attentif des auditeurs. Sur "Par le faire", on a droit à la plus belle démonstration d'énergie, aidée par une batterie répétitive et bien présente. J'aimerais voir ce morceau joué en festival avec un public bien chaud !

L'album se termine sur "Choukrane" ("merci" en arabe), conclusion musicale parfaite pour résumer un album empreint au dynamisme, à l'ouverture vers d'autre culture, d'un groupe bourré de talent qui gagne à être largement connu. Je vous le conseille vivement...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !