↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Handsome Furs


Plague Park


(22/05/2007 - SUB POP - Indie electro-rock - Genre : Rock)
Produit par

1- What we had / 2- Hearts of iron / 3- Handsome furs hate this city / 4- Snakes on the ladder / 5- Cannot get started / 6- Sing! Captain / 7- Dead + Rural / 8- Dumb animals / 9- The radio's hot sun
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (6 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Un très bon album de rock electro mélancolique et expressif."
Florent, le 21/05/2007
( mots)

La scène canadienne regorge décidément de talents rock en tous genres. Parmi la pléthore de groupes régnant actuellement avec succès sur la scène alternative, on retrouve notamment le fameux groupe Wolf Parade. Quel rapport me direz-vous ? Handsome Furs est un duo, comprenant donc le chanteur-guitariste de Wolf Parade, le talentueux Dan Boeckner, et sa fiancée Alexei Perry, qui pour sa part sévit sur les platines, synthés et autres consoles en tous genres...

Nous voici donc en possession du premier album de ce projet parallèle à Wolf Parade, le bien nommé Plague Park, sorte de manifeste alternatif de rock electro minimaliste et quelque peu arty. D'entrée, avec "What we had" et "Hearts of iron", on pénètre véritablement dans l'atmosphère envoûtante et lancinante du combo canadien. Beat et nappe de fond imparables, sur lesquels viennent s'apposer la guitare et la voix plaintive et racée de Boeckner. Le refrain final du premier morceau évoque parfaitement cette atmosphère vocale particulière ; une atmosphère légèrement plus marquée ici que dans son groupe de prédilection.

La rythmique bruitiste, souvent puissante et sombre, comme par exemple dans "Snakes on the ladder" ou "Cannot get started" correspond à une base assez épaisse finalement, et la voix langoureuse de Boeckner y apporte profondeur et sentiments. Le tout s’écoute sans jamais s’ennuyer, en se laissant plonger dans un essai transpirant d'un spleen très actuel, aux accents psychédéliques notoires.

Difficille de ne pas évoquer le morceau "Captain ! sing", véritable sommet de l’album. Après une intro saturée et crispante commence une ballade pleine de nostalgie et de nuages, qui petit à petit explosera dans une très belle montée hallucinée.

Notre couple Canadien maîtrise en fait très bien son sujet et ce Plague Park apparaît très homogène. De la rythmique rapide et enlevée du génial "Dead + rural" à la ballade finale (comme épurée en mode guitare electro-accoustique), on nage dans un réalisme vraiment surprenant. Perry met tout son talent à disposition de son compagnon, qui une nouvelle fois parvient à toucher dans le mille. Les Handsome Furs produisent ici un album sombre, touchant et terriblement expressif et réussissent leur pari!

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également