↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

AS Dragon


Spanked


(01/04/2003 - Tricatel - néo garage/pop/post-punk - Genre : Rock)
Produit par

1- Dog love dog / 2- Dirty / 3- Mais pas chez moi / 4- Your fame / 5- Sorcière / 6- Are we talking enough ? / 7- Drowning / 8- Spank on me / 9- Un hémisphère dans une chevelure / 10- Dedicated to the press / 11- Nightime / 12- One two three four boys
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (9 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Premier album pour ce quintette parisien: du rock des 60s/70s à gogo! Explosif!"
Matt, le 15/08/2003
( mots)

"Spanked", tout un programme... Ce n'est plus une fessée, c'est carrément une grosse claque que l'on reçoit à l'écoute de ce premier album d'A.S Dragon.

Ils s'étaient déjà illustrés aux côtés de Michel Houellebecq et de Bertrand Burgalat, livrant un album live "A.S Dragon/Burgalat", mais leur premier opus est une récréation décadente et pop'n'rock'n'roll des sixties.

Et pourtant, le combo a tout pour engendrer les préjugés : groupe français mené par une Parisienne (mon dieu !) d'origine russe (aaaahhh...).
Même si le physique de la jeune Natacha est un peu androgyne, sa voix ne trompe pas : tantôt douce, rafraîchissante, voluptueuse, érotique, explosive ou rageuse, c'est elle qui fait l'identité du groupe !
En alternant textes anglais et français, A.S Dragon marque un nouveau point en assurant l'équilibre idéal entre les deux langues.
A noter au passage, le titre le plus poétique de "Spanked", "un hémisphère dans une chevelure", texte signé par Charles Baudelaire himself : avec des paroles comme celles-ci, on se dit que la langue de Molière a encore un bel avenir dans la chanson.
D'un autre côté, certains titres comme "Spank on me" ("fesse-moi") sont préférables en anglais : là c'est plus du Baudelaire... mais c'est bon quand même !

Au final, passer 40 minutes en compagnie d'un groupe bourré... d'autant de talent... ne peut que ravir. Si vous aimez le son et le style rock des sixties/seventies, cet album est fait pour vous.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !