↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

The 7th October will be Punk-Rock


Benoit, le 23/08/2016

Le Punk à roulettes d'antan sera définitivement à l'honneur ce 7 Octobre.

Outre les retours de Green Day et Sum 41, NoFx nous gratifie d'un treizième effort studio qui s'annonce speed gras et hardcore à l'image du premier titre inédit révélé "Six Years On Dope", avec le guitariste Eric Melvin au chant.

Notons dans le tracklisting (ci-dessous), la présence de "Generation Z" et "Sid & Nancy" (Reagan pas Spungen) déjà édités sur leur dernier 7", ainsi qu'une chanson hommage à Tony Sly "Im' So Sorry Tony" que le groupe a déjà joué avec émotion lors de leur dernière tournée.

1. "Six Years on Dope"    
2. "Happy Father's Day"    
3. "Sid and Nancy"    
4. "California Drought"    
5. "Oxy Moronic"    
6. "I Don't Like Me Anymore"    
7. "I'm a Transvest-lite"    
8. "Ditch Effort"    
9. "Dead Beat Mom"    
10. "Bye Bye Biopsy Girl"    
11. "It Ain't Lonely at the Bottom"    
12. "I'm So Sorry Tony"    
13. "Generation Z"  

Source :
En savoir plus sur NOFX

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également