↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Fleet Foxes, enfin du concret


Valentin, le 07/03/2017

On commençait à être lassé du teasing mou entretenu par Robin Pecknold depuis quelques mois, mais cette fois-ci, c'est la bonne. Crack-up est donc le nom de ce très attendu troisième album des maîtres de l'indie folk, qui connaîtra une sortie mondiale le 16 juin via Nonesuch. Un premier extrait d'une dizaine de minutes intitulé "Third of May / Odaigahara" est même déjà disponible ci-dessous, et comme souvent avec les Fleet Foxes, on est très rapidement conquis.

Aucun concert n'est pour le moment prévu dans les environs.

Tracklist :

01 "I Am All That I Need / Arroyo Seco / Thumbprint Scar"
02 "Cassius, -"
03 "- Naiads, Cassadies"
04 "Kept Woman"
05 "Third of May / ?daigahara"
06 "If You Need To, Keep Time on Me"
07 "Mearcstapa"
08 "On Another Ocean (January / June)"
09 "Fool’s Errand"
10 "I Should See Memphis"
11 "Crack-Up"


Source : Pitchfork
En savoir plus sur Fleet Foxes

Commentaires
Yop, le 07/03/2017 à 22:42
Très très prometteur cet album !
Etienne, le 07/03/2017 à 19:01
Petite déception sur l'artwork par contre.
Etienne, le 07/03/2017 à 19:00
Enfin ! Ca nous avait manqué quand même...
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également