↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Anathema en hiatus indéfini


Nicolas, le 22/09/2020

Prétextant la situation sanitaire exceptionnelle et des défis inattendus et imprévisibles retentissant sur leurs vies personnelles et professionnelles, les Anglais d'Anathema ont décidé de se mettre en hiatus pour une durée indéfinie. Voilà qui ressemble bien à un clap de fin, néanmoins, pour une formation qui a désormais trente ans d'existence au compteur. Dommage, mais gardons espoir.

 

L’image contient peut-être : texte


Source : Facebook
En savoir plus sur Anathema
Commentaires
Alexx, le 24/09/2020 à 09:16
Vas-y, remue le couteau dans la plaie, j'imagine bien qu'ils doivent être terribles en concert ! ;-)
MaximeL, le 23/09/2020 à 13:26
Triste nouvelle. Groupe qui a bercé mon adolescence. Quelle évolution intéressante tout au long de leur carrière. Alternative IV a été un choc musical pour moi. J’ai eu la chance de les voir live une fois et c’était fantastique. Espérons que les différents membres rebondissent vite avec plein de projets musicaux chacun de leur côté.
Alexx, le 23/09/2020 à 12:28
Noooooooooon, j'avais ma place pour (enfin) les voir en Juin dernier !! J'espère vraiment que c'est pas la fin d'un de mes groupes préférés...
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également