↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Rock en Seine 2009


Maxime, le 01/07/2009
Point d'orgue des rassemblements estivaux hexagonaux, Rock en Seine assoit encore un peu plus son poids mastodonte avec cette édition qui aligne une programmation rien de moins que monumentale. Rock, pop, électro, des groupes cultes aux formations montantes, le domaine de St Cloud accueillera dans son antre ce qui se fait de mieux en 2009. Avec comme point d'orgue le concert de reformation des cultes Faith No More.

La programmation

Vendredi 28 août


OASIS
AMY MACDONALD
BLOC PARTY
VAMPIRE WEEKEND
MADNESS
VITALIC
KEANE
YEAH YEAH YEAHS
JUST JACK
THE TATIANAS
ASHER ROTH
BILL CALLAHAN
PASSION PIT
GUSH
JAMES HUNTER
OCEANA

Samedi 29 août


FAITH NO MORE
THE OFFSPRING
BIRDY NAM NAM
YANN TIERSEN
THE HORRORS
CALVIN HARRIS
SCHOOL OF SEVEN BELLS
EBONY BONES
ESSER
NOISETTES
JIL IS LUCKY
KITTY DAISY AND LEWIS
THE ASTEROIDS GALAXY TOUR
BILLY TALENT
CHEVEU
DANANANANAYKROYD

Dimanche 30 août


THE PRODIGY
MGMT
KLAXONS
EAGLES OF DEATH METAL
MACY GRAY
SLIIMY
METRIC
SAMMY DECOSTER
ROBIN MC KELLE
BAABA MAAL
PATRICK WOLF
VETO
LILLY WOOD & THE PRICK
HINDI ZAHRA
HYPNOTIC BRASS ENSEMBLE

http://www.rockenseine.com
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Black Mountain


Destroyer


"

Cela vous aura peut-être échappé, mais Black Mountain a discrètement rendu l’âme il y a de cela un peu plus de deux ans. Oh, rien d’aussi dramatique qu’un split avec tambours et trompettes, rien qu’un départ en catimini, celui du couple Amber Webber - Joshua Wells à qui l’on doit le sémillant projet alternatif Lightning Dust, dont on attend par là même un nouvel album très bientôt. Sans annonce, communiqué ni explications, alors que les canadiens venaient d’écoper de leur plus beau succès critique avec leur magnifique IV. Bien sûr, les choses sont loin d’être aussi simples, et la note accordée à ce Destroyer vient d’ailleurs démentir la sentence prononcée en début de paragraphe. Néanmoins, une page se tourne, et autant on oubliera sans doute assez facilement le cogneur Wells - remplacé poste pour poste par Adam Bulgasem, autant il sera bien plus ardu de faire abstraction du chant mystique de Webber qui nous laissera à jamais orphelins.

"
À lire également