↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Noir Désir


Date : 25/10/2002
Salle : Halle Tony Garnier (Lyon)
Première partie : Eiffel
jon, le 25/10/2002
( mots)
Un mot, Génial !!! Une première partie plutôt bonne avec ce jeune groupe qu'est Eiffel. Et oui, pour moi Eiffel est un bon représentant de la nouvelle scène rock française. Avec Eiffel en première partie, on est tout de suite dans l'ambiance. Un rock profond avec des paroles loin d'êtres insensées. Micro partie pour eux car seulement trois quarts d'heure leur permet de profiter de cette scène. Le chanteur est détonnant, dynamique, le bassiste est bien agité mais reste avec le batteur. En revanche, mauvais point pour la guitariste et accessoirement au synthé, une seule idée me vient en tête; prenez un bloc de béton, mettez y ses pieds et imaginez le reste… Bref un concert de Eiffel complet, ça doit vraiment valoir le détour. Maintenant, Noir Désir, là, il y a beaucoup à dire… Tout d'abord, près de deux heures vingt de musique. Et là, croyez moi, ils sont en forme. Ce groupe vieux de 15 ans est encore bien présent. Bertrand Cantat, le chanteur saute dans tous les sens. Aux moments des morceaux plus lents, on le voit très impliqué; il vit son texte, il le ressent et dans sa voix, il y a un petit quelque chose. Bien sur, on a eût le droit à ce tube phénoménal qu'est "Tostaki" et croyez moi, ce morceau est exceptionnel, en concert, il prend des dimensions disproportionnées. De plus, il y a eût d'autres excellents titres de vieux albums, tel que "one trip, one noïse", Ou encore "l'homme pressé" et autre "en route pour la joie", "comme elle vient". Pour ce qui est du dernière album, "des visages, des figures", Noir Désir interprétera "le vent nous portera", mais aussi "des armes", "septembre en attendant", "des visages, des figures", le morceau à tomber "à l'envers" et encore "l'appartement". Bref on a été servi d'un florilège de titres lents, rapides, intimistes ou même appuyés. Je regrette juste de ne pas avoir entendu "un jour en France", mais il faut se faire une raison, il est impossible de jouer le répertoire complet donc il y a des choix à faire et de toutes façons, c'était génial !!! comme ça. Pour ce qui est de la scène, les jeux de lumière pêchent un peut à mon goût. En revanche, pour un morceau, ils ont tirés un rideau opaque et projeté des diapos, créant une ambiance sympa. Imaginez un motif africain et le groupe qui s'éclate derrière; seules les silhouettes sont visible, c'est trippant. Pou conclure, je dirais juste que Noir Désir est un groupe dont l'histoire du rock français lui accorde une place bien méritée. Un concert de toute beauté.
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Album de la semaine
À lire également