↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Billet Albumrock

Harry Cover, épisode 34:


Maxime L, le 12/03/2020

Dernier volet consacré aux métal, même si je ne m’interdis pas d’y revenir ponctuellement. Après l’avènement du thrash dans l’épisode précédent, direction l’Angleterre et la new wave of British Heavy Metal et son plus brillant représentant : Iron Maiden.

Des dizaines de millions d’albums vendus, des concerts mythiques à la pelle, et surtout une tripotée de tubes et de classiques intemporels fièrement scandés par la bande des Harris, McBrain, Dickinson et bien sûr Eddie, la mascotte officielle du groupe.

Pour la reprise, on reste en Angleterre, en glissant doucement vers le métal extrême, et la reprise d’un classique de Maiden , version Black Métal.

La suite, juste en dessous, ou en écoutant l’épisode.

Je me répète, mais retours, abonnements, commentaires, étoiles iTunes appréciés !

 

Pour échanger avec moi :

Sur twitter : HCoverpodcast

Sur Instagram : @harrycover_lepodcast

 

La playlist Spotify de l’émission.

Si vous avez un compte Anchor, vous pouvez me laisser un message vocal.

 

Dans l’épisode :

« Hallowed be thy name » par Iron Maiden.

« Hallowed be thy name » par Cradle of Filth.

 

 

Pour aller plus loin :

Le premier album « Iron Maiden » d’Iron Maiden.

L’album « Number of the Beast » d’Iron Maiden.

L’album « Dusk and her Embrace » par Cradle of Filth.

L’album « Cruelty & the Beast » par Cradle of Filth.

 

Écouter l'épisode sur :

Anchor

Spotify

Apple Podcasts

 

En savoir plus sur Iron Maiden, Cradle Of Filth

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Mark Lanegan


Straight Songs Of Sorrow


"

A peine 7 mois après la sortie de l’excellent Somebody's knocking , revoilà déjà un nouvel album de Mark Lanegan, Straight songs of sorrow . Si les fidèles du vieux loup américain sont habitués à la régularité stakhanoviste de ses sorties, ce douzième disque solo (le sixième en 8 ans) revêt un caractère particulier, car il parait conjointement à son autobiographie, sortie aux Etats-Unis sous le nom de "Sing Backwards and Weep".

"
À lire également