↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Yes


Fragile


(00/00/1972 - - Rock progressif - Genre : Rock)
Produit par

1- Roundabout / 2- Cans And Brahms / 3- We Have Heaven / 4- South Side Of The Sky / 5- Five Per Cent For Nothing / 6- Long Distance Runaround / 7- The Fish (Schindleria Praematurus) / 8- Mood For A Day / 9- Heart Of The Sunrise / 10- America / 11- Roundabout [Early Rough Mix]
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (28 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
""
Lilian, le 11/01/2004
( mots)

Il est clair qu'aujourd'hui, faire une chronique sur cet album relève plus d'un besoin que d'une "obligation". J'étais encore loin de naître quand ce chef d'œuvre est apparu, donc c'est hors contexte et dans une époque où le rock progressif tente désespérément de ressortir la tête de l'eau, que la redécouverte de cet album mythique s'est faite, par soucis de partager avec vous, le bonheur qu'il provoque.

Pour situer, nous sommes en 1972, en Angleterre. King Crimson a inventé le rock progressif il y a peu, avec une musique chiadée et changeante qui vient boucler dix années de Rock'n'roll pur et dur, et déjà un autre groupe semble pointer son nez. Yes a alors déjà trois albums très modérément appréciés à son actif et s'apprête déjà à sortir un 33 tours qui va révolutionner la musique et les pousser immédiatement au rang de meilleur groupe progressif : Fragile.

Une évolution pour le groupe qui coïncide avec l'arrivée de Rick Wakeman au clavier, qui va alors donner une nouvelle dimension à leur musique. Le résultat : pas loin de trois quarts d'heure de bonheur intense, à se laisser pousser les cheveux

"Roundabout", premier morceau de l'album, est le premier titre progressif à entrer dans les charts américains. Durant plus de 8 minutes ce titre emmené par une basse très groovy à du bien sûr être raccourci pour la radio. Terriblement efficace, il est néanmoins celui qui est le plus facile à écouter.

"Cans and Brahms" prend le relais. En fait chacun des acteurs a pu créer son petit morceau, de la façon qu'il voulait pour agrémenter le contenu. C'est Wakeman qui se colle au deuxième titre avec un trip assez déroutant de musique classique. "We Have Heaven" est l'affaire de Jon Anderson. Il y mêle des chœurs pour un résultat plutôt atmosphérique. Bill Bruford, le batteur de l'époque, livre un très étrange "Five per cent for nothing" avec une rythmique illogique. Steve Howe, y va de ses six cordes sèches pour un "Mood for a day" très... latin, tandis que Chris Squire fait vibrer discrètement sa basse sur "The Fish" (son surnom) dans un style plus progressif.

Les autres morceaux rentrent dans la lignée de "Roundabout". "Long distance runaround" ou encore le très épique "Heart of the sunrise" (11'32 tout de même) sont des titres qui nous rappellent que le progressif n'a pas eu ses heures de gloire pour rien. Des changements de rythme, des exploits instrumentaux, en font une des musiques les plus palpitantes. Ecouter ces chansons à 50 reprises, c'est autant de découverte et de plaisir à chaque fois. Le plus troublant, c'est l'indépendance de chacun des instruments dans la musique. Chacun y va de ses compositions, et le tout mis ensemble donne un résultat quasi jouissif, sans qu'aucun ne prenne le premier rôle (pas même le chant), sauf quand c'est voulu.

Sur les dernière rééditions (dans de magnifiques coffrets digipacks), on trouve deux titres en bonus : "America" de Paul Simon (Si si, le compagnon de Garfunkel !) et une version remixée de "Roundabout" sans grands changements.

Si vous deviez écouter Yes pour la première fois, choisissez sans hésiter ce "Fragile" qui vous fera sûrement pénétrer dans le monde décalé de ce groupe mythique et toujours actif, avant de vous attaquer à "Close to the Edge", autre œuvre majeure de Yes.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également