↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Teenagers


Reality Check


(18/03/2008 - Merock Records/XL Recording - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Homecoming / 2- Love No / 3- Feeling Better / 4- Scarlett Johansson / 5- Streets Of Paris / 6- Make It Happen / 7- Wheel Of Fortune / 8- Fuck Nicole / 9- French Kiss / 10- Sunset Beach / 11- III / 12- End Of The Road
Note de 1/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.0/5 pour cet album
"Premier album qui fait flop pour des frenchies pourtant au top de la hype."
Gregory, le 19/01/2010
( mots)

Révélés suite à un important buzz sur Myspace, adoubés par le label Kitsuné, et têtes de file des groupes branchés du moment, Michael Szpiner, Dorian Dumont et Quentin Delafond ont de quoi agacer certains avec leur projet The Teenagers et leur parcours de parfait petits "hype-men". De Paris à Londres, ils ne cessent cependant d'engendrer critiques positives et programmations en séries leur permettant de se faire une place sérieuse sur le devant de la scène franco-britannique. Alors qu'en est-il réellement de leur premier opus, Reality Check? La question mérite de trouver réponse, à condition de se dévêtir de tout préjugé possible avant d'envisager de conclusion, il en va de soi.

Et la découverte est plutôt agréable, à l'écoute du premier morceau "Homecoming". Même si ce dernier était déjà connu auparavant, depuis sa sortie sur l'un des volumes de Kitsuné, compilation plus précisément. Une ligne de basse et une batterie carrée comme il faut, de légers synthés vintage et des paroles décalées sur le refrain ("I fucked my american cunt/ I love my english romance") où un jeune anglais et une américaine échangent leur vision personnelle de leur courte histoire. La voix masculine et son écho féminin emballent par leur côté désinvolte, celui des adolescents arrogants adorables à détester.

Mais passée cette introduction convaincante, l'album ne parvient plus à surprendre et s'enlise petit à petit dans un format pop hyper cloisonné, dont les légères influences new-wave et french touch 2.0 ne parviennent pas à redonner beaucoup d'intérêt à l'ensemble. Les mêmes lignes de basse, riffs de guitare, touches de synthé et rythmiques de batterie semblent utilisées jusqu'à l'épuisement, le tout formant un bloc terriblement homogène dont ne parviennent à s'extirper que quelques morceaux. "Make It Happen" pour son synthé aérien qui domine la chanson, "Wheel Of Fortune" grâce à ses violons d'introduction venant apporter quelques bouffées d'air frais, et enfin "End Of The Road" qui soulage par sa mélancolie après environ trente-cinq minutes de pop extatique.

Le format des titres de Reality Check (tous oscillent autour de trois minutes) laisse cependant entendre que le but avoué de The Teenagers n'était pas de produire un album complexe abouti suite à une profonde réflexion antérieure, mais plutôt un ensemble de morceaux pour bande FM qui fera danser les amateurs de pop légère et sautillante. Si vous n'êtes pas de ceux-là, alors passez clairement votre chemin, Reality Check vous filera au mieux des bâillements, au pire de l'urticaire.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert