↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Swan Christy


A Decent Album


(02/05/2005 - Black Lotus Records - - Genre : Autres)
Produit par

1- Rehearsal Recording / 2- Who knows? / 3- Gently rated / 4- Kaufman's memory banks / 5- Shallow you, shallow me / 6- Gravity change / 7- Inward look / 8- My sentimental fiend / 9- Your name / 10- Shame / 11- Stupid achievement
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un son nouveau à adopter ..."
Lilian, le 28/07/2005
( mots)

Il suffit de fouiner un peu à droite à gauche pour se rendre compte que Swan Christy n'est pas un groupe vraiment comme les autres. Fort déjà de trois albums, les disquaires doivent avoir malgré tout un mal fou à classer le combo grec dans leurs rayons. La partie "indépendants" restera donc le meilleur choix pour un groupe qui jusqu'ici semble avoir versé ses mélodies barrées dans le métal ou encore le rock progressif. Avec un quatrième album titré "A decent album" et sa pochette très ? pop art, on peut s'attendre à quelque chose de beaucoup plus posé, de plus pop justement. Mais il n'en est rien, le quatuor a certes posé son style, mais le terme "pop" n'est pas du tout approprié.

L'introduction de ce nouvel opus ne tarde pas à nous faire comprendre que celui-ci n'a absolument rien de décent. Seulement ce coup-ci, le style emprunté par Kostas Makris et les siens va être bien compliqué à définir. "Rehearsal Recording" dévoile un certain parti pris pour l'électro avec des voix qui s'entrecroisent dans un canon des plus bordélique mais pas du tout incohérent tant le résultat est agréable à l'oreille. Pour créer le contraste, c'est une ligne de piano qui dirige le morceau suivant, mais toujours survolé par une multitude de sons bizarres. D'ailleurs ce cd est à éviter en voiture sous peine de couper le son toutes les dix secondes pour écouter si le moteur va bien. Sur ce "Who knows", Kostas Makris dévoile tout le charme de ses vocalises, que l'on imagine sans mal virées dans le métal ou même, il est vrai, dans la prog.

"Gently rated" est lui rythmé par une guitare sèche, qui n'enlève pourtant rien à cet impression de bidouillage électronique qui accompagne tout le disque. Malgré tout, ce titre demeure le plus accessible par son chant tantôt étrange et tantôt clair au moment de ce qui semble faire office de refrain. "Gravity Change" semble posséder les mêmes atouts. Malgré son côté très paisible c'est sans doute le morceau qui fait le plus ressortir le côté métal de la voix de Makris. Drôle d'idée aussi que d'appeler un dernier morceau "Stupid achievement". Mais cela prend tout son sens à l'écoute de la mélodie faite de petits sons de synthé dans les aigus et qui contraste vraiment avec le reste de l'album par son faux côté enjoué.

Au royaume de l'inclassable, voilà un groupe qui fait fort pour s'imposer en enchaînant des albums sans liens apparents et dans des styles aussi variés qu'atypiques. Ce petit dernier est une vraie réussite et comble un certain besoin d'entendre des choses nouvelles, qui sortent du lot. Avec des mélodies lentes, sans excès et un certain talent de composition qui rend les morceaux assez difficile d'accès, on ne peut que donner raison au groupe quand il défini sa musique de "chanson progressive". Le style est lancé.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également