↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Screaming Maldini


Life In Glorious Stereo


(18/06/2012 - H!pH!pH!p - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Life In Glorious Stereo / 2- Minor Alterations
Note de 3.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un avant-goût coloré de l’album à venir"
Didier, le 10/09/2012
( mots)

Avec la venue des Britanniques de Screaming Maldini, c'est un transfert de choix que s'offre le label nordiste H!p!H!pH!p. S'il faudra encore attendre décembre pour la sortie du premier album du fantasque sextet de Sheffield pour le compte de l'écurie roubaisienne, le premier titre à en être extrait "Life in Glorious Stereo" fait déjà parler de lui sur la toile.

Oubliez tous vos clichés à propose de Sheffield, triste ville industrielle du Yorkshire, dont l'atmosphère morne aurait été si bien écrite au travers du premier album des Arctic Monkeys. Car les Maldini crieurs, métaphore footbalistique oblige, délaissent les deux clubs locaux et leurs résultats tristounets pour l'ambiance festive et colorée du Sud de l'Europe.

Pur exemple de pop-rock explosive, chamarée et sautillante - comme l'avait d'ailleurs prouvé leurs deux premiers EPs sortis respectivement en 2010 et 2011 - la famille Maldini n'a de cesse de démontrer son talent. Et sa capacité à combiner si nécessaire cinq chants en harmonie, des cuivres, des cordes, de l'orgue, des guitaes, du piano, de la basse, des percussions variées et du glockenspiel est à nouveau mise en exergue avec ce nouveau single. Si le morceau était déjà présent sur les premières démos du groupe, la version proposée ici est autrement plus musclée que l'originale et se profile potentiellement en tube de l'été, version intelligente. Lancé d'emblée par un choeur de voix endiablé, truffé de passages à la trompette, à la guitare ou au piano, "Life in Glorious Stero" devient rapidement une sorte de kaleidoscope musical des plus surprenants, et devrait ravir bien tous les amateurs de musiques, aussi pointues soient-elles, qui seront assez curieux pour ne pas s'arrêter à cette étiquette pop-rock décidément trop fourre-tout.

"Minor Alterations", la "face B" puisqu'il faut bien l'appeler ainsi même si le titre sera inclus sur l'album à venir, n'est pas en reste, emmenée su un rythme étrange par la voix impressionnante de Gina Walters.

Par leur capacité à mêler leurs influences et leur imagination dantesque, les six de la Steel City font preuve d'une fraîcheur trop rare de nos jours. Les essayer, c'est forcément les adopter. Et il y a fort à parier que ce fameux album prévu pour la fin de l'année, et dont tant de gens parlent déjà, pourrait être l'une des toutes bonnes surprises de 2012.

La video sur Youtube

Le single en streaming sur Bandcamp

Si vous aimez Life In Glorious Stereo, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pearl Jam


Gigaton


"

Si tout le monde connaît l’adage “qui aime bien châtie bien”, il semblerait que certains fans aient du mal à laisser leur formation fétiche se faire vertement critiquer, quand bien même elle n’aurait à l’évidence pas réellement cherché à se surpasser. Qu’on ne s’y trompe pas : Pearl Jam est un grand groupe, l’un des meilleurs à avoir émergé durant la décennie 90, une formation techniquement solide, artistiquement intègre et qui peut de surcroît compter sur un chanteur d’exception, mais un groupe qui a eu un peu trop tendance à vivre sur ses acquis durant les vingt dernières années. D’aucuns auront pu se contenter des corrects Lightning BoltBackspacerRiot Act et autre PJ (on peut même y ajouter un ou deux disques au passage) tandis que d’autres auront conspué le quintette de Seattle pour son évidente paresse. Rétrospectivement, et à l’écoute de ce Gigaton assez inespéré, ces derniers n’avaient pas tort, même si l’horizon Ten - Vs - Vitalogy paraît encore bien loin.

"
À lire également
Compte-rendu de concert