↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Prohom


Allers Retours


(26/03/2007 - - - Genre : Rock)
Produit par

1- Le meilleur / 2- Chez les fous / 3- A la bonne heure / 4- Un inconnu / 5- Autour de Lucie / 6- Autour de Lucie / 7- La fille du train / 8- K.O. par insomnie / 9- Enfin seuls / 10- Mon étiquette / 11- Grossier / 12- Jamais dans le bon sens / 13- En forme
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (13 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un troisième album à ne pas manquer !"
Lilian, le 30/04/2007
( mots)

Que doit-on penser aujourd'hui de Prohom ? Avant il était de coutume d'évoquer ce nom comme celui d'un groupe à part entière dont le chanteur n'était autre que Philippe Prohom. Mais déjà  sur le second opus, le leader (selon ses dires) s'imposait comme le moteur essentiel du projet et quasiment comme le créateur unique de chacune des compositions. Sur ce troisième album fraîchement disponible, la phénomène a tendance à  s'accentuer et il sera désormais de bon ton d'évoquer Prohom comme un artiste à  part entière. Il s'affiche désormais en photo sur sa pochette, change de line up et semble prendre une direction bien plus scénique avec l'apparition dans ses rangs de Christian Fradin qui s'occupera, à sa place, des machines et des claviers. Ajouter à ça un changement de "maison" avec une signature chez At(h)ome (Mass Hysteria, Kaolin, Aqme), et vous imaginerez bien que tout ses changements ne peuvent pas être sans conséquence sur la musique de Prohom.

Disque inséré et bouton de lecture enclenché pour un début d'album plutôt soft. Ce coup-ci Prohom ne nous offre pas d'intro de haut vol mais entame son set par du chant et une musique qui arrive crescendo. Malgré tout avec "Le meilleur", on retrouve tout ce qui a fait le charme des albums précédents. Un bon texte et une musique qui tend vers le rock et qui sort inévitablement Prohom de la catégorie "Chanson française". On garde le rythme avec l'excellent titre (et single) "Chez les fous", preuve par neuf que l'artiste est et restera engagé dans ses textes. De plus on peut toujours constater que l'électro apporte une touche particulière au compo de Philippe avec l'excellent "Autour de Lucie", morceau scindé en deux titres avec un premier en guise de grande intro électro, et un deuxième plus instrumental pour accompagner le texte enivrant du chanteur.

On semble donc retrouver tout ce qui a fait le succès du chanteur, cependant, il manque quelque chose ... Quand Prohom a débarqué en 2002 avec son album éponyme, sa musique se caractérisait par l'utilisation très prononcée de l'électro dans ses compositions. C'est sur ce point que le troisième album prend un grand virage, puisque la programmation y est quasi inexistante si ce n'est sur "Autour de Lucie " et n'apparaît que de manière rapportée sur les autres morceaux. L'orientation bien plus rock n'est pourtant pas à  prendre à la légère car le chanteur sait en tirer profit et nous livre ici autre chose que des compos bruts et rébarbatives. Ainsi certains titres sortent largement du lot grâce à une ambiance ou un ton particulier. C'est le cas du fascinant "La fille du train" ou encore de "A la bonne heure" qui est l'autre morceau qui utilise de l'électro, mais plus modérément. Enfin "Mon étiquette" est un deuxième tube en puissance avec un rythme enjoué et un texte décapant empreint d'humour. Certains titres par contre sortent du lot de manière différente, comme l'étrange et sombre "K.O. par insomnie" où les paroles ne sont pas chantées mais parlées, suivit du soporifique "enfin seuls", texte murmuré sans musique, trip d'artiste dur à saisir. Et enfin "Grossier", morceaux défouloir très rock mais au texte peu captivant. Peut-être un effet voulu.

Si les changements rendent la première écoute de cet album difficile, nul doute que ceux qui ont aimé les deux précédents opus se laisseront tout de même captiver par ces nouvelles compositions. Avec ses textes acérés et une musique des plus intéressante, Prohom reste un artiste phare de la scène française et promet toujours un bel avenir à celle-ci. De plus quand on connaît la qualité de ses concerts, on ne peut que se réjouir de trouver encore de nouveaux titres qui ne manqueront pas de nous faire danser.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Groupe

Prohom


Critique d'album

Prohom


Peu Importe


Critique d'album

Prohom


Prohom


Album de la semaine
À lire également