↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Pleymo


Rock


(13/10/2003 - Epic - Néo Métal - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Le voyage de Rock / 2- Rock / 3- 1977 / 4- Divine excuse / 5- L'insolent / 6- Modaddiction / 7- Sommes-nous ? / 8- Zorro / 9- Polyester môme / 10- Une vie de détails / 11- Chérubin / 12- Anemia / 13- Kongen / 14- Laugh Calvin / 0- DVD Bonus
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (39 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Pleymo abandonne le phrasé rap pour un chant traditionnel, un opus léché !"
Matt, le 19/10/2003
( mots)

Première question : les mecs de la Team Nowhere (Aqme, Enhancer, Noisy Fate et Wünjo) auraient-ils du fric ?! Chez Epic en tout cas, on voit les choses en grand.
Pleymo (de sa propre initiative quand même) réalise là une édition limitée à la sortie de toute beauté ! lisez plutôt : un livret de 52 pages détaillant le processus de création des chansons, mais également du personnage (Rock habité par Injall) élément directeur de cet opus, un DVD bonus contenant quantité de merveilles et 1h20 de vidéo, et, le must du must … un CD en 14 titres, soit 55min de néo-métal à la française, paroles intégrales livrées en prime !

Pleymo pour beaucoup c'est de la fusion à la Limp Bizkit, du métal avec un phrasé rap et deux trois coups de platines par ci par là. Seulement avec Rock, Mark change la donne et le phrasé rap se transforme en chanté traditionnel. Et si l'on pouvait contester la qualité du chant en essai sur les précédents albums, on ne peut que constater une nette amélioration qui fait plaisir aux oreilles. Que les choses soient claires, on est loin d'un Chris Isaac mais on est également très loin d'un certain Georges-Alain de la Star Ac'…

Musicalement, Pleymo reste Pleymo, c'est rassurant : du son lourd (à prendre dans le bon sens du terme) aux rythmiques et aux riffs léchés. Pour les néophytes, sachez que Pleymo est souvent considéré comme le groupe de néo-métal parisien le plus prometteur de la scène actuelle.
Toutefois la voix pourra en surprendre plus d'un. Le chant traditionnel donne à Mark, même si il s'en défend, un aspect très lover aux accents parfois Kyoesques qui peut faire peur (et on le comprendra) aux fans de la première heure ("Modaddiction", "Laugh Calvin").

Mais en définitive, on obtient un petit bijou néo-métal français (cocorico !), bénéficiant d'une production remarquable, et d'une qualité technique sans concessions.
Alors courez chez votre disquaire pour découvrir les fabuleuses aventures en musique de Rock Fenischorze, ce petit aveugle de 9 ans en constant dialogue avec son double imaginaire : Injall. (vous comprendrez)

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également