↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Olivia Ruiz


Miss Météores


(13/04/2009 - Polydor - chanson française - Genre : Chanson / Folk)
Produit par

1- Elle panique / 2- Les Crêpes aux Champignons / 3- Belle à en crever / 4- Spit the Devil / 5- Les Méréores / 6- Mon Petit à Petit / 7- When the Night comes / 8- Le Saule pleureur / 9- Quedate / 10- La Mam' / 11- Don't call me Madam / 12- Peur du Noir / 13- Eight o'clock
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (23 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"La Miss Météore file dans le ciel et nous en met plein les yeux."
Laura, le 21/04/2009
( mots)

On le répète à chaque fois, mais l’étonnement est toujours là : de tous les anciens "Star Académiciens", Olivia Ruiz est probablement la seule à avoir réussi. J’entends par là, qui a su trouver un style et surtout dépasser le stade de potable voir de franchement chouette. Trois albums pour la demoiselle, ainsi qu’un album live et un livre. Ce dernier était-il vraiment justifié ou alors un simple objet de publicité ? Là n’est pas le problème, en fait. En prenant de l’expérience, ou peut-être en prenant de l’âge, Olivia n’a cessé d’évoluer et de donner à ses compositions une réelle identité, cette petite pointe de flamenco rock’n’roll sucré.

Il y a un réel problème avec Miss Météores. L’album est singulièrement bon, même très bon. Mais peut-on dire qu’il s’agit d’un bon album d’Olivia Ruiz, ou alors… d'un bon album de Dionysos ? En effet, depuis quelques temps déjà, Mathias Malzieu, chanteur et leader du groupe Dionysos, ajoute sa patte aux compositions d’Olivia. Il n’y a pas de mal à ça, me direz vous, Malzieu et Ruiz étant en couple, c’est tout à fait normal de partager. Mais sur Miss Météores, la patte de Mathias Malzieu est tout a fait gigantesque, j’aurais même la folie de dire que si Mathias chantait à la place d’Olivia, on pourrait presque croire à une composition digne d’un album de Dionysos. Mêmes instrumentaux, mêmes percussions si reconnaissables, des trompettes, du violon, de la clarinette… Olivia Ruiz se paye même le luxe d’utiliser parfois les mêmes intonations que son cher et tendre. Là encore, on ne peut pas lui en vouloir de trop côtoyer le monsieur.

Quoiqu’il en soit, si l’on s’attarde uniquement sur la production finale, rien à redire, bien sûr. Pour peu qu’on apprécie la voix un peu instable et particulière d’Olivia, et le rock burtonien de Dionysos, l’album passera délicieusement bien. Il regorge de chansons originales, de featurings (avec les Coming Soon notamment) et de mélodies belles et bien rythmées, comme le premier single "Elle panique", complètement planant, légèrement mélancolique, complètement convaincant. Pendant les petits passages à la trompette, on imagine bien Olivia dans une robe pleine de volant, danser à l’espagnole en se déhanchant délicatement, comme à son habitude. On retiendra également "Spit the Devil", totalement malzien pour le coup (d’ailleurs c’est bien lui qui chante les "poupou, pou pa" en background), sur lequel Olivia nous fait l’honneur, ou l’horreur, au choix, de chanter en anglais. En effet, son accent n’est pas très glorieux, mais étrangement, on aurait tendance à associer ça à l’identité propre de la jeune femme. Miss Météores est parsemé d’autres pépites, telles que "When the Night comes", en duo avec Lonely Drifter Karen ou "Peur du Noir", complètement dans l’ambiance d’un film de Tim Burton.

En conclusion, on peut dire qu’Olivia Ruiz est définitivement bien intégrée, d’une part dans le vaste univers de Dionysos et de ses amis, d'autre part dans le paysage de la scène française. Qui sait si les productions d’Olivia Ruiz auraient atteint ce niveau sans Mathias Malzieu ? Aucune importance. Cet album est une réussite indéniable, pleine de titres originaux, frais et qu’on ne peut s’empêcher de fredonner.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également