↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Cocoon


My Friends All Died In A Plane Crash


(29/10/2007 - Discograh - Pop Folk - Genre : Chanson / Folk)
Produit par

1- Take Off / 2- Vultures / 3- On My Way / 4- Seesaw / 5- Christmas Song / 6- Tell Me / 7- Owls / 8- Paper Boat / 9- Cliffhanger / 10- Chupee / 11- Hummingbird / 12- Mircowave
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (54 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"De l'efficacité de la simplicité pop/folk, made in Cocoon. "
Emilie, le 24/06/2011
( mots)

En 2007, le paysage du folk en France voit naitre délicatement, et se développer sûrement, le duo clermontois Cocoon. Nom plutôt bien choisi, qui anticipe et supporte la douceur mélodique qui les définit, mais qui ne présageait pas la petite tempête musicale qui allait se déclencher. Cette première révolution se nomme My friends all died in a plan crash, et a dans ses poches quelques titres connus des oreilles même les moins intéressées, ''On my way'' et ''Chupee''. Si si, vous connaissez.

Sur ce premier album, des titres de l'EP sorti quelques mois avant sont ré-arrangés pour se mêler aux nouveaux titres, mais la magie reste la même. Les voix de Mark (Daumail) et Morgane (Imbeaud) s'allient et se lient avec osmose, et captent l'attention automatiquement de par leur douceur. A l'écoute de cet opus, si les yeux ne restent pas figés sur un point flou, c'est le pied qui prend le relai pour battre un rythme, pas forcément élevé, mais obnubilant. Cet album épuré et efficace détient les clefs de ce ''quelque chose'' addictif, dont on aime écouter les secrets sans jamais en percer les ingrédients. Sont-ce ces quelques cordes, ce ukulélé, ou ce clavier étouffé, qui mettent la folk moderne dans tous ses états ?

Evoluant dans une patte pop-folk, l'album se veut duveteux et délicat. L'ouverture (''Take off'') n'en fait pas présager moins, avec quelques accords de guitare sèche, un violon larmoyant, un piano et surtout la voix masculine presque fragile. ''Tell me'' et ''Seesaw'' fonctionnent d'ailleurs avec la même recette. Si l'on cherche à s'élever d'un cran dans la rythmique, on tombe sur ''Vultures', ''Christmas song', très clochette dans l'idée, ou ''Owls'' parfaitement habillée du ukulélé. Ce ukulélé qui est un élément très présent dans ce douze titres, et qui donne les directives de plusieurs morceaux dans l'opus, tel que ''Chuppee''. Ce titre orné principalement des petites cordes, remonte le pseudo tonus du groupe d'un léger cran, à l'instar de ''On my Way''.

Avec ce premier jet de Cocoon, si vous écoutez un des titres au hasard, et que vous tombez sous le charme, il est évident que vous aimerez le reste de l'album. Pas de changement brutal entre les titres, ni d'éclectisme foudroyant pour cet album extrêment doux et précieux, bien heureusement d'ailleurs, sans quoi l'identité du groupe serait baffouée. Les amoureux de folk et/ou de délicatesse musicale trouveront leur bonheur dans cet opus sensible et délicat.

Toujours est il que le tour d'envoutement est joué, et l'écoute de My friends all died in a plan crash a le même effet qu'un coin de verdure en plein Paris. Le duo se déploie plus vite qu'imaginé, car en moins de deux ans, et après avoir attendri les cœurs français, il se voit jouer aux États Unis, Chine, Australie, Angleterre et Allemagne, et écouler plus de 150 000 exemplaires du petit rond de plastique magique. Rien que ça. La formule fonctionne à merveille, et l'authenticité de Morgane et Mark les installe confortablement dans les oreilles et les foyers, créant et tissant un univers à part, où beaucoup aiment se retrouver le temps d'un calme tour de Cocoon.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Cocoon


Where The Oceans End


Critique d'album

Cocoon


From panda mountains


Album de la semaine
À lire également