↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

MSTRKRFT


The Looks


(01/02/2007 - Universal - Electro - Genre : Autres)
Produit par

1- Work On You / 2- Easy Love / 3- She's Good For Business / 4- Paris / 5- The Looks / 6- Street Justice / 7- Bodywork / 8- Neon Knights / 9- Community Revolution
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.5/5 pour cet album
"Peut-on encore utiliser un vocoder sans se faire traiter de Daft Punk?"
Moon, le 12/04/2007
( mots)

Quand on est pas forcément branché electro, c'est avec circonspection qu'on penche une oreille sur ce premier opus de MSTRKRFT (pronounced master-kraft).

Il faut dire qu'on y est venu pour de mauvaises raisons. C'est que MSTRKRFT est né sur les cendres d'un des (éphémères) combos rock les plus excitant de ses dernières années, Death From Above 1979 . Point commun entre les deux duos canadiens : Jesse F. Keeler, qui n'a perdu dans la manoeuvre ni sa moustache ni son solide sens du rythme carré et hypnotique. La transition s'était faite dès l'an dernier, sur la réédition de l'album You're A Woman, I'm A Machine. S'y cachaient quelques titres de DFA79 remixés à la sauce electro par ce qui allait devenir MSTRKRFT.

Quand ce The Looks nous tombe finalement entre les mains, on ne sait donc plus très bien à quoi s'attendre. Rock électronique, ou electro sauce binaire ? Clairement, on est plus proche de la deuxième solution. Et de loin. Le père Keeler y a bel et bien troqué sa basse dévastatrice (il paraît que son écoute prolongée figure au chapitre "Tortures" de la Convention de Genève) pour une platine de DJ.

Keeler et Al-P, son nouvel acolyte, livrent un objet qui ne peut pas faire autrement que rappeler la trilogie de Daft Punk. La comparaison peut paraître facile, mais avec ses beats agressifs et son vocoder omniprésent, les deux paires chassent ouvertement sur le même terrain. Même si paradoxalement, Daft Punk semble finalement plus proche du monde des guitares. Parce que le parfum "dance" entêtant de ce disque, avec ses claquements de mains à tout va et ses gimmicks nineties, appellent davantage au dancefloor qu'à l'écoute au casque.

Reste que même pour un béotien, MSTRKRFT propose un son efficace et imparable qui fonctionne dès la première écoute. Mais que le rockeux naïf fan de DFA79 peinera à s'approprier au-delà de quelques séjours dans son autoradio.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également