↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Lunatic Soul


Fractured


(06/10/2017 - Kscope - Ambient- électro-world prog - Genre : Autres)
Produit par Mariusz Duda

1- Blood on the Tightrope / 2- Anymore / 3- Crumbling Teeth and the Owl Eyes / 4- Red Light Escape / 5- Fractured / 6- A Thousand Shards of Heaven / 7- Battlefield / 8- Moving On
Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (9 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Le magnifique pathos de ce disque ne suffit pas à rattraper quelques irrégularités agaçantes"
Nicolas, le 09/01/2018
( mots)

Parmi tous les temps difficiles que peuvent traverser un groupe, le décès de l’un de ses membres est sans doute la pire épreuve possible. Epreuve endurée il y a maintenant deux ans par l’équipe polonaise de Riverside qui a dû déplorer la perte de son guitariste Piotr Grudzinski. Si la formation progressiste nous a ensuite livré un faux album studio (Eye Of The Soundscape, recueil de B-sides instrumentales), c’est véritablement avec ce Fractured, oeuvre du leader-chanteur-bassiste Mariusz Duda sous sa forme soliste de Lunatic Soul, que nous pouvons prendre la température de l’après.


Fractured a été encensé un peu partout dans la sphère progressive jusqu’à arriver en tête de bon nombres de classements de 2017. Evidemment, avec un tel contexte - Duda n’a nullement caché que ce disque était influencé par la mort et la perte d’un être cher -, un tel nom, un tel artwork, mais aussi un tel prédécesseur - Walking On A Flashlight Beam, désigné comme grand vainqueur de 2014 par votre serviteur -, le contraire eut été étonnant. Pour autant, n’allons pas trop vite en besogne : ce n’est pas parce que les augures sont bons que l’oeuvre l’est également. En pratique, Fractured rompt avec l’éclectisme onirique et la matrice floydienne de son numéro 3 et nous immerge dans une pop brute, mi-tendue, mi-chagrine, juxtaposant des gimmicks électro 90’s à des arrangements plus organiques sur certains morceaux. C’est un disque chargé en pathos, anxieux, désemparé, à l’image du claustrophobe (et brillant) “Red Light Escape” qui, au détour d’une ligne de basse arabisante, nous plonge dans une pièce sombre barricadée et ornée d’un compte-à-rebours sur le mur, symbole de la vie qui défile et que nul ne peut arrêter. Des images de mort, Fractured en en truffé, on pensera en particulier au soldat de “Battlefield” confronté en permanence à l’horreur de devoir tuer pour ne pas être tué. Ce réquisitoire implacable se voit adouci par deux balades plus traditionnelles, “Crumbling Teeth And The Owle Eyes” (un peu dans l’esprit d’une comptine pour s’endormir) et “A Thousand Shards Of Heaven” (d’une tristesse infinie). Quand on y ajoute les pièces d’orfèvre que sont le lancinant et admirablement construit “Battlefield” et le superbe trip hop “Moving On”, on se dit que l’on tient un disque hors pair, comme son prédécesseur. Or non.


Non, car Fractured souffre de trop de côtés dommageables. Une boucle électronique baveuse à la limite du supportable sur l’introductif “Blood On The Tightrope” (elle pousse même le vice à perdurer tout le morceau), un couplet à la construction mélodique bancale sur “Anymore”, un morceau éponyme dont on ressent le potentiel incomplètement exploité. Il n’y a ici rien de rédhibitoire, uniquement des désagréments qui nous sortent de l’ambiance, faisant de ce disque un plaisir franc et profond mais seulement par intermittence, en notant que globalement la qualité va croissante au fil des titres. Cela n’enlève rien à l’éclat de ce projet ni au talent de son auteur, et il va sans dire que le prochain Riverside se fera grandement désirer. D’autant que, on l’a dit plus haut, l’avis de l’auteur de ces lignes n’est pas franchement partagé par la progosphère qui a vu en Fractured un chef d’oeuvre : libre à vous d’aller le vérifier.

Si vous aimez Fractured, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert