↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Lostprophets


Start Something


(03/02/2004 - Visible Noise - Neo Metal mélodique - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- We Still Kill the Old Way / 2- To Hell We Ride / 3- Last Train Home / 4- Make A Move / 5- Burn Burn / 6- I Don't Know / 7- Hello Again / 8- Goodbye Tonight / 9- Start Something / 10- A Million Miles / 11- Last Summer / 12- Sway
Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (15 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"L'un des tous meilleurs albums de pop métal."
Nicolas, le 18/06/2008
( mots)

Ne nous voilons pas la face, le neo metal n'a en règle générale pas vraiment la cote avec les rock critics, et honnêtement, on ne saurait trop les en blâmer au vu du grand n'importe-quoi qui sévit trop souvent dans cette mouvance. Et puis d'ailleurs, c'est quoi, ce foutu neo metal ? De la pop déguisée en hard rock ? Du metal pour fillettes ? De la coke coupée avec du sucre glace ? Du Whisky-Coca ? Eh bien, peut-être que l'excellent Start Something est à même de répondre à cette question.

Pour qu'un disque soit remarquable, il n'y a pas 36 solutions : il faut qu'il se singularise par une valeur ajoutée substancielle par rapport à la concurrence. Dans le cas de Start Something, la meilleure arme de Lostprophets consiste en un sens inné de la mélodie pop qui va immédiatement faire mouche. Ca n'a l'air de rien, mais sur cet album, tous les titres, je dis bien tous les titres, sont bons et - plus encore - sont forts. Chacun d'eux aurait pu faire un bon single. Exagération ? Crise d'enthousiasme incontrôlée ? Eh bien non, même après plusieurs années d'écoutes et à chaque fois que je repasse ce disque dans ma chaîne hi-fi, je me fais la même remarque impressionnée. Il ne reste alors plus que quelques bidouilles cosmétiques pour transformer cette avalanche de tubes en neo metal : rajouter des guitares électriques lourdes ayant une prédilection pour les rythmiques balancées, soutenir le tout par un jeu de batterie rapide et léger, et enfin faire chanter les airs par un type assez intelligent pour ne pas en faire des tonnes au micro.

Si chaque titre est construit un peu de la même façon (attaque sur un riff accrocheur, alternance couplet medium - refrain en force, pont mélodique plus léger, refrain final), la variété dans l'harmonisation de chacun rend l'ensemble très digeste. On a donc droit à des morceaux plutôt heavy, tout en puissance et en rage ("We Still Kill The Old Way", "To Hell We Ride" ou encore le très bourrin "Start Something"), des pièces plus amples et lyriques ("Last Train Home", "Make A Move", et surtout "Million Miles" avec ses guitares piquées qui électrochoquent les couplets), des roquettes ultra-rythmées qui envoient méchamment (écoutez donc le riff catchy de "Burn, Burn", un véritable modèle du genre) et enfin des perles mélodiques démarrant tout en légèreté avant d'exploser à mi-parcours ("I Don't Know", agrémenté d'un solo pas piqué des hannetons, "Hello Again", "Last Summer" ou encore le terrible "Goodbye Tonight"). Le seul point commun de ces titres réside en une seule chose : ils se retiennent tous en un clin d'oeil et se fredonnent sans aucun effort. Dommage que la production ne donne pas toute l'ampleur requise aux guitares... il est indéniable que Liberation Transmission, le successeur de Start Something, est bien plus réussi à ce niveau.

S'il y avait un patronyme pour qualifier au mieux le style de Lostprophets , ce serait "Metal Pop", soit une musique résolument légère et mélodique, mais jouée avec de grosses guitares saturées par des types qui aiment quand ça crache. L'histoire est donc réglée : ceux qui recherchent un minimum de substance et de profondeur derrière tout gros son qui se respecte ne pourront se contenter de Start Something, et ce malgré toutes ses qualités. A part ce positionnement résolument "jeune" et accessible, il n'y a franchement pas grand chose à reprocher à cet album parfaitement maîtrisé : dans le genre, c'est peut-être ce qui a pu se faire de mieux. Une fois encore, il n'est pas si facile d'exceller dans la pop, et les gallois s'en sortent vraiement haut la main. Quant au terme de neo metal, j'avoue que je cherche encore sa signification exacte... mais en existe-t-il vraiment une ?

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Lostprophets


Weapons


Critique d'album

Lostprophets


The Betrayed


Album de la semaine
À lire également


TalkTalk - Messagerie privée en direct