↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

HT Heartache


Sundowner


(20/05/2014 - - Country/Gothic/Western - Genre : Chanson / Folk)
Produit par

1- Trenton / 2- Cowboy Poetry / 3- Soft Rain / 4- Darkside / 5- Roam Cold Highway / 6- Ruby / 7- Rose / 8- Sundowner / 9- Trenton (Instrumental)
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (2 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Une voix faite pour épouser les chansons les plus épurées."
Marc, le 01/08/2014
( mots)

Si chaque individu est enclin à épouser une famille musicale plutôt qu'une autre, Mary Roth alias HT Heartache, a bel et bien une relation pluvieuse avec la sienne, la pochette de Sundowner en témoigne. Peu importe le soleil de Los Angeles qu'elle éprouve depuis sa naissance, ce beau brin de fille s'est toujours tourné vers les oeuvres les plus lentes et les plus mélancoliques. Comme celle d'Emmylou Harris, écoutée involontairement en boucle dans la maison de ses parents, qui semble avoir fait grandir en elle cette inévitable propension naturelle à la composition de chansons sombres et éthérées.

Preuve en est avec Sundowner, son deuxième album, qui est avant tout marqué par l'empreinte spectrale de la voix de HT Heartache. Ce genre de voix qui vous laisse sans résistance, qui vous procure des frissons et qui ne semble exister que pour se marier avec les chansons les plus épurées. Dans la lignée de Margo Timmins des Cowboy Junkies ou de Mazzy Star, la langoureuse clarté de son timbre vocal se suffit à elle-même, ou presque. Si Mary Roth s'accompagne à la guitare, à ses côtés, la muti-instrumentiste Christina Gaillard joue aussi de simples accords down tempo, le plus souvent acoustiques. Et s'ils sont parfois électriques, c'est avec une distorsion floue qu'ils saupoudrent ici ou là les morceaux de quelques tons mélancoliques supplémentaires.

"I am a woman on the run, I dare you to stop me", assure HT Heartache d'entrée de jeu avec "Trenton". Le mystère et la mélancolie s'assemblent tout naturellement dans cet univers country-western-noir parfaitement illustré par "Cowboy Poetry", empli de nostalgie, d'errance en plein coeur des grands espaces nord-américains et d'attentes. Les choeurs de "Soft Rain" et ses accords plus blues, "Darkside" avec son inattendu chant celtique ou la plus rythmée "Roam Cold Highway" apportent leurs petites touches personnelles à un ensemble que la prémonitoire "Ruby" nous enjolive une dernière fois par la grâce de sa guitare hispanisante. La fin de l'album est plus anodine et nous rappelle tout de même que le tempo de ce genre musical n'est pas varié par essence, juste distillé sans esbroufe et sans soleil apparent.

La nature est ainsi faite que la pluie colle bien à la peau de HT Heartache et qu'avec elle on se perdrait sans peur à l'écouter plus que de raison.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également