↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Gojira


From Mars To Sirius


(27/09/2005 - Gabriel Editions - Progressive Death Metal - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Ocean Planet / 2- Backbone / 3- From the Sky / 4- Unicorn / 5- Where Dragons Dwell / 6- The Heaviest Matter of the Universe / 7- Flying Whales / 8- In the Wilderness / 9- World to Come / 10- From Mars / 11- To Sirius / 12- Global Warming
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (30 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.5/5 pour cet album
"L'album le plus abouti du monstre français."
Théo, le 11/04/2007
( mots)

Gojira est certainement, à l'heure actuelle, le groupe le plus respectable de toute la scène métal française : 4 landais adoptant une attitude particulièrement humble et modeste, n'ayant nul besoin de prétendre à quelque style vestimentaire particulier, et exprimant simplement, selon les propres mots de Joe Duplantier, leur côté "noir" à travers leur musique... Et quelle musique ! Qui peut, dans l'hexagone, prétendre livrer une musique aussi violente et chargée d'émotions à la fois ? Car la musique de Gojira prend aux tripes... et il est quasiment certain que c'est cette authenticité d'esprit des membres du groupe qui lui confère une telle portée.

La formation (qui a manqué de s'appeler Godzilla pour des raison de droits d'auteur, Gojira étant la traduction japonaise littérale du nom du gros dinosaure vert) avait déjà fait parler d'elle au travers de deux albums sortis respectivement en 2000 et 2003 : un son unique à la croisée de la violence de Morbid Angel et d'un côté planant emprunté à Tool . Deux premiers albums certainement moins accessibles que celui-ci et pour cause... From Mars To Sirius est leur chef d'oeuvre, plus profond et plus recherché que Terra Incognita et The Link c'est indéniable !

De brefs chants de baleines entame l'album et la première piste, "Ocean Planet". Les premiers riffs sont à l'image du son de Gojira : semblables à des coups de massue et immédiatement atténuées par des notes dérangeantes mais véritablement transportantes. Joseph a perfectionné son chant. Son petit frère Mario nous fait une fois de plus part de ses prouesses baguettes en main à l'instar du break à la double pédale qui intervient juste avant les envolées lyriques de son aîné. Gojira, au sein de cette introduction de plus de 5 minutes, est déjà à 200%. Chaque piste de l'album est une pièce unique, recherchée, complexe dans ses différents rythmes parfois déstructurés, à l'image de Meshuggah, autre influence du groupe. De purs moments de death ("The Heaviest Matter Of The Universe" et "In The Wilderness") côtoient de longues compositions travaillées et souvent en plusieurs temps ("Where Dragons Dwell" et "World To Come") mais chacune garde une stupéfiante intégrité propre, sans parler des pistes de transition telles que "Unicorn" et "From Mars".

"Flying Whales" constitue clairement l'un des deux points culminants de l'album : d'abord calme, au rythme original et pesant (notamment dû à la basse de Jean-Michel, plus que présente sur ce titre), la puissance de Gojira nous y sera distillée crescendo jusque dans les derniers retranchements des cordes vocales de Joe. Le deuxième est la double piste "From Mars" et "To Sirius", titre éponyme de l'album et pas des moindres : Joseph commence par nous chuchoter ses lyrics sur "From Mars" jusqu'a l'envoûtant déluge de "To Sirius" agrémentée d'un passage particulièrement violent, blastbeats de Mario à la clé ; le titre est par ailleurs magnifiquement caractérisé visuellement parlant par un clip du photographe Alain Duplantier. L'album aurait pu parfaitement se clore sur cette dernière piste mais Gojira nous gratifie en dernier lieu de l'hypnotique "Global Warming", dont le refrain est certes quelque peu mal foutu mais facilement pardonnable au vu de l'ensemble de la galette...

Que dire en conclusion si ce n'est que cet album marque d'un pierre blanche le cercle bien trop fermé du métal français et marquera, on l'espère, de cette même pierre le monde du métal en général : le groupe est actuellement en tournée à la conquête des Etats-Unis au côté de monstres tels que Machine Head , Lamb of God et Trivium . On ne leur souhaite que du bonheur et on les remercie pour ce From Mars To Sirius.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Application Albumrock

Albumrock sur mobile


Retrouvez votre webzine sur Android & iOS


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Gojira


Magma


Album de la semaine
À lire également